Il a été placé en garde à vue

Chenôve : un collégien interpellé après avoir menacé avec un couteau la principale de son établissement

  • Publié le 16 mars 2024 à 13:02
  • Actualisé le 16 mars 2024 à 13:43

Ce vendredi 15 mars 2024, un collégien de 15 ans a été interpellé après avoir menacé la principale de son établissement avec un couteau, d’après le rectorat. Il s’agit du collège Edouard-Herriot de Chenôve, près de Dijon (photo d'illustration : Sly/www.imazpress.com)

Le recteur de l’académie de Dijon, Pierre N’Gahane a annoncé à l'AFP que "la cheffe du collège a réussi à s’échapper de son bureau, permettant ainsi le déclenchement de l'alarme intrusion. La police, qui intervenait à proximité, a pu interpeller très rapidement l’élève de 3e". 

"L'adolescent avait demandé rendez-vous avec la principale du collège Edouard-Herriot de Chenôve, après son exclusion de l'établissement pour des problèmes de discipline. Il avait déjà été exclu d'une autre école avant d'être admis au collège Herriot", a indiqué le rectorat.

"Après avoir menacé la principale, il a tenté de rejoindre sa classe mais cette dernière était confinée, comme l'ensemble de l'établissement, ainsi que le veut la procédure après le déclenchement d'une alarme intrusion."

"L’élève avait remis une lettre à la principale, lors du rendez-vous, dans laquelle sont évoqués les attentats de 2015 dans la région parisienne", a ajouté le recteur.

"La qualification terroriste n'étant pour l'instant pas retenue", indique le parquet.
 

La ministre de l’Éducation Nicole Belloubet a "condamné avec la plus grande fermeté ces menaces", saluant "le courage et le sang froid" de la principale.  

"Si l’affaire est entre les mains de la justice, j’ai demandé que toute la lumière soit faite sur cet acte révoltant. Pour toutes les menaces qui seront proférées à l’encontre des personnels, je demande que les sanctions les plus fermes soient prises afin que l’école demeure un sanctuaire inviolable", a déclaré la ministre.


De son côté Gérald Darmanin, se félicite de "l'intervention très rapide des policiers".

Le procureur de la République à Dijon,  Olivier Caracotch a annoncé dans un communiqué que "l’adolescent a été placé en garde à vue dans une enquête pour : menaces de mort, violences dans un établissement scolaire et intrusion d’une arme dans un établissement scolaire".

"Pour l'heure, il n'a fourni aucune explication sur ses motivations", a indiqué dans le communiqué , Olivier Caracotch ajoutant que l'élève, "décrit comme difficile", ne présentait jusqu'à présent "qu'un antécédent judiciaire pour des faits de dégradations volontaires".

www.imazpress.com/redac@ipreunion.com avec l'AFP

guest
1 Commentaires
HULK
HULK
3 mois

Je suis surpris qu'il n'y ait pas de commentaires. Finalement çà ne choque plus personne,les gens trouvent çà banal. Un gamin de 15 ans va au collège avec une arme dans le cartable, tout va bien. Une future vedette, faite pour les réseaux sociaux.Et les gens sont contre la guerre? Mais elle a commencé dans nos quartiers les amis,ne vous y trompez pas.