Voté en commission permanente

Département : plus d’1,8 millions d'euros alloués à l'agriculture péi

  • Publié le 8 mai 2024 à 13:03

Une Commission permanente du Département décentralisée s’est déroulée ce mercredi 7 mai 2024 sous la présidence de Cyrille Melchior à Bras-Panon dans le cadre de la Foire Agricole. L’agriculture figurait bien entendu à l’ordre du jour ainsi que les routes départementales, l’environnement, le social, l’insertion, la jeunesse, le sport et l’éducation. Nous publions ci-dessous le communiqué du Département (Photo : Département)

Agriculture : plus d’1,8M d'euros alloués

57 000 euros pour contribuer au succès de la Foire agricole

Une subvention de 50 000 euros est allouée à la commune de Bras-Panon pour l’organisation de la 45ème édition de la Foire Agricole. Par ailleurs, une enveloppe de 7 000 euros est attribuée pour la remise des prix du Concours Départemental d’élevage.

Plus d’1,7M d'euros pour accompagner les agriculteurs et les porteurs de projets

Quatre appels à projets ont été lancés par la Collectivité en matière d’aide à l’encadrement technique agricole et d’animation territoriale rurale. 18 opérateurs ont été retenus, pour une aide départementale globale de 1 779 137,64 euros par an sur la période 2024-2026 soit 5 337 412,93 euros pour 3 ans, parmi lesquels : La Chambre d'Agriculture, l'AD2R, l'APLAMEDOM, la FGDON, la SCA Bourbon Pointu, Cacaopéï, l'association les producteurs Nout Goyavier...

2 fêtes du terroir soutenues 

Dans le cadre du financement des fêtes du terroir, les communes de Sainte-Suzanne et de l’Entre-deux, recevront chacune une subvention de 6 000 euros pour l’organisation des manifestations suivantes « Fête de la Vanille », et « Valorisation des plantes et fleurs identitaires de La Réunion ».

Environnement

La Gendarmerie s’installe au Pas de Bellecombe Jacob

Un poste provisoire avancé mobile au Pas de Bellecombe Jacob va être installé. Cet équipement viendra renforcer la présence de la Gendarmerie dans le secteur avec une double mission de prévention et de sécurisation de l’ensemble des visiteurs. Il permettra également la surveillance des équipements sur site (relais, toilettes, …) qui sont régulièrement dégradés.

Un budget de 63 000 euros est attribué à la Gendarmerie de La Réunion pour la création de cetteinfrastructure et une somme de 6 800 euros est allouée au PGHM pour l’achat de matériels de secours.

------------------------------------------------------------
Autres dossiers votés

Routes : près de 224 000 euros pour améliorer le réseau routier Suppression du radier Ravine Renaud - RD 4 - PR13+285 (Bellemène Saint-Paul)

La portion de la RD4 située entre les PR13+100 au PR13+300 est traversée par la ravine Renaud, dont le radier est submersible en cas de fortes pluies. Cette submersion entraine un enclavement des habitants résidant entre les ravines Morel et Renaud, ce qui est  particulièrement problématique avec la présence immédiate de l’école élémentaire de Bellemène à proximité du radier. Des travaux de suppression de ce radier vont donc être menés pour un budget global de 1,069 194,50 euros dont 138 777,63 eurosseront pris en charge par le Département.

Suppression du radier La Gale - RD 27 - PR6+650 (Commune du Tampon) Des travaux de suppression du radier La Gale vont être menés pour un budget global de 762 330,30 euros dont 85 050,18 euros seront pris en charge par le Département. Les travaux consistent à créer un ouvrage cadre en béton armé de 5m x 2,55m et des murs de soutènement en moellons.

Jeunesse

2 jeunes ambassadeurs aux Olympiades de la Jeunesse
Une subvention de 4 200 euros est attribuée à l’association Canal Numérique Jeunesse Océan Indien (CNJOI) pour son projet « Les jeunes réunionnais des QPV aux Olympiades de la Jeunesse 2024 ». Deux jeunes assisteront aux « Olympiades de la jeunesse » en Métropole et seront les ambassadeurs de leur quartier (Bras Fusil – Saint-André), et plus largement de La Réunion. Les jeunes participeront aux activités et tenir un stand pour valoriser notre île.

Environnement : plus d’1,7M d'euros

Des chantiers d’insertion pour valoriser les forêts et donner des opportunités de réinsertion professionnelles
Le programme d'encadrement de chantiers d'insertion pour la valorisation des forêts publiques sera mis en œuvre pour 2023-2025 avec le soutien du FSE+. Des ouvriers seront. recrutés, en contrats Parcours Emploi Compétence (PEC), pour réaliser les travaux d’entretien ou d’aménagement des forêts publiques : contrôle de la végétation, maintien de la propreté, entretien et réparation des petits équipements…

Leur réalisation intervient en complémentarité des programmes d’investissement réalisés par l’ONF. Il s’agit là d’une opportunité de réinsertion professionnelle grâce notamment à l'acquisition d'une expérience professionnelle solide et à un accompagnement personnalisé.

Un montant de 1 752 545,82 euros est financé par le Département pour un montant global de 3 505 091,63 euros.

Social : près de 340 000 euros

Soutien à l’aide alimentaire et à la parentalité
Les associations œuvrant dans le domaine de l’aide alimentaire réalisent une mission complémentaire à l’action sociale du Département en direction des familles en situation de précarité. A ce titre, une subvention globale de 161 000 euros est accordée à 6 associations.

De même, 8 associations soutenant la parentalité de manière préventive recevront une subvention globale de 162 719€ afin de poursuivre l’accompagnement des parents et des enfants dans les domaines de la Médiation Familiale (santé, scolarité, sport, loisirs, culture, développement durable ou encore, usage du numérique).

Un diagnostic complet du parc de logements sociaux dédiés aux personnes âgées

Face à l’enjeu de répondre au plus mieux aux attentes des personnes âgées tant en termes d’hébergement que de services en accompagnement à la perte d’autonomie, le Département souhaite disposer d’un diagnostic de situation des 3 099 logements locatifs sociaux bâtis, regroupés dans 81 résidences pour personnes âgées, réparties sur l’ensemble du territoire de La Réunion.

Un budget global de 44 000 euros est nécessaire en vue de la réalisation d’une étude de diagnostic relative aux résidences pour personnes âgées du parc de logements sociaux. Il sera réparti entre l’Etat, la Banque des Territoires et le Département à hauteur de 17 000 euros chacun. Il s’agira de déterminer si ce parc correspond aux besoins spécifiques de ses locataires.

Insertion : 72 000 euros

3 nouveaux chantiers d’insertion orientés « développement durable »
3 chantiers d’insertion vont être financés à hauteur de 72 000 euros pour la mise en parcours de CDDI dans les domaines de la préservation de l’environnement et des plantes endémiques, de l’agriculture bio, de l’économie circulaire (réemploi de palettes).

Sport : plus de 80 000 euros votés

Une semaine pour promouvoir l’activité physique et sportive
Dans la dynamique des Jeux Olympiques et Paralympiques (JOP) de Paris 2024, la Collectivité départementale, labellisée « Terre de Jeux 2024 », a élaboré un plan d’actions « Plan D’Sport » retenu comme Action Phare de la Grande Cause Nationale, la promotion de l'Activité Physique et Sportive.

Pour valoriser cet évènement planétaire dans notre île, une Semaine Réunionnaise des Jeux Olympiques et du Paralympique sera organisée du 1er au 11 juin 2024. Un ou plusieurs évènements sportifs thématiques (le sport, la santé, le handisport, les sports de pleine nature, les sports collectifs…) seront proposés chaque jour, afin de rassembler différents publics (les jeunes, les licenciés de clubs, les athlètes de haut niveau, les familles, les seniors, les personnes handicapées …).

L’Agence Nationale du Sport (ANS) apportera au Département son soutien financier à hauteur de 103 000 euros pour la mise en œuvre des actions programmées.

Plus de 80 000 euros de subventions départementales seront attribuées aux clubs, ligues, comités et au CROS pour le déploiement de leurs actions.

Éducation

Du poulet BIO dans les assiettes des collégiens
La loi climat et résilience impose aux restaurants collectifs d’intégrer au moins 60% de produits durables (D) et de qualité (Q) pour les familles de produits viandes et poissons cumulées. Dès 2022, les cuisines départementales ont intégré dans leurs menus des produits durables et de qualité D et Q, dont 4% de produits BIO (essentiellement des viandes locales bénéficiant du logo RUP (Région Ultra Périphérique) et des fruits et légumes locaux HVE (Haute Valeur Environnementale) et BIO.

Pour poursuivre cet engagement, la Collectivité va expérimenter l’introduction du poulet BIO dans la restauration scolaire des collèges, avec la SCEA HH BIO, en organisant, à tour de rôle, des journées spécialisées. 5 cuisines autonomes (une par micro-région) seront invitées à proposer un menu à base de poulet BIO aux collégiens.

« Capitaine Dimitile », nouveau nom du collège de l’Entre-Deux

Le collège de l’Entre-Deux Le Dimitile est rebaptisé « Collège Capitaine Dimitile », en accord avec le conseil d’administration du collège et la Commune de l’Entre-Deux. Le nom de « Capitaine Dimitile » vient rendre hommage au Grand Marron du 18 ème , figure du patrimoine historique de l’Entre-Deux.

guest
1 Commentaires
lareunion
lareunion
2 semaines

Mr le president du departement de la réunion, il est consternant de voir encore aujourd'hui des chantier insertion se voir octroyé des subvention pour des chantiers d’insertion orientés « développement durable » alors que cela n'ait malheureusement pas souvent le cas. La DEETS devrais egalement faire le necessaire, pour que les voeux du prefets a savoir atteindre le taux de 30% de sortie positive soie effectif, et egalement le recrutement des personnes en situation de handicape, trop de chantier insertion aujourd'hui a la réunion, n'atteint pas ceux chiffre de sortie positive, pire n'inclue aucunement des personne en situation de handicape, dans leurs effectif, il et de votre devoir mr le president du departement de faire respecté la lois sur les BOETH, ainsi qu'une vrai politique insetion durable des personne qui sont recruté dans ces ACI. Il serais egalement judicieux de savoir le devenir de ces personnes, a la sortie de ces ACI, et savoir pourquoi, il n'ont pas emploi. Les subvention ainsi que les aides au postes, doivent etre au services des emploi en cddi, et non au services de certaine personnes qui dirige.