École du bonheur

Saint-Denis : les 1.300 agents de l'éducation font leur pré-rentrée

  • Publié le 10 août 2023 à 11:55
  • Actualisé le 10 août 2023 à 12:08

À quelques jours de la rentrée scolaire, la mairie de Saint-Denis a organisé, comme l'année dernière, des rencontres de l'éducation ce jeudi 10 août 2023. Près de 1.300 agents de la ville se sont réunis pour cette matinée de pré-rentrée au gymnase de Champ Fleuri afin de (re)découvrir la politique éducative de la ville et l'école du bonheur à travers des stands d'animations (photos : sly/www.imazpress.com)

26 stands-ateliers ont pris place dans le gymnase de Champ Fleuri ce jeudi matin. Parmi eux, la caisse de sécurité sociale ou encore l'association Colosse aux pieds d'argile a pour missions la sensibilisation et la formation aux risques de violences sexuelles.

L'objectif, faire découvrir aux agents, cantiniers et cantinières, atsem ou encore secretaire d'école les actions qui seront proposées aux 17.000 élèves de Saint-Denis tout au long de l'année.

"Aujourd'hui nous accueillons les acteurs de la rentrée scolaire pour qu'ils puissent rencontrer l'ensemble de l'alliance éducative de l'école du bonheur, les associations qui vont intervenir pour le yoga, le théâtre, la musique ou encore la prévention santé" a précisé Ericka Bareigts présente pour la manifestation.

Les agents avaient également la possibilité de faire un point sur leur situation administrative avec la direction des ressources humaines et découvrir le tissu institutionnel avec le rectorat.

- Comprendre l'école du bonheur -

"Nous accompagnons au mieux les acteurs de l'éducation pour qu'ils comprennent ce qu'il va se passer cette année dans leurs établissements mais aussi qu'ils comprennent qu'ils font partie d'un collectif" a indiqué la maire du chef-lieu.

Pour la municipalité, ce qui fait la force de l'école du bonheur "c'est l'association et l'unité de ses effectifs, ses moyens et ceux du rectorat et des associations partenaires".

Autre objectif, faire comprendre aux agents l'importance de leur travail.

"À Saint-Denis on fait à manger dans 63 points de cuisson, nous n'avons pas de cuisine centrale. Faire à manger pour 400 enfants dans une école c'est un acte majeur. Ces cantiniers et cantinières travaillent pour la santé des enfants et leur bien-être" a ajouté Ericka Bareigts.

www.imazpress.com/redac@ipreunion.com

guest
0 Commentaires