Madagascar

L'artiste réunionnaise Valérie Chane Tef va se produire au Nosy Boraha Jazz festival

  • Publié le 31 mars 2024 à 09:03
  • Actualisé le 31 mars 2024 à 09:13

Ce dimanche 31 mars 2024, l'artiste réunionnaise Valérie Chane Tef va se produire au Nosy Boraha Jazz festival malgré les conditions météorologiques. Nous publions ci-dessous leur communiqué (photo d'illustration : rb/www.imazpress.com)

Les aléas qu’impose la météo n’auront pas eu raison de la motivation des organisateurs et des musiciens pour cette 5ème édition du Nosy Boraha Jazz Festival. Adaptée aux conditions climatiques bloquant les traversées en bateau-navette, le festival s’est scindé pour s’offrir un duplex à Sainte-Marie et Foulpointe.

L’occasion pour Valérie Chane-Tef, Flo Vincenot et Arjuna Mariapin de partager la créolité de leur nouvel album Tèr Laba sur la petite île, du côté festival aéroporté. Place au Jazz !
 
Il aura fallu être inventif et sacrément résilient pour mettre en place le millésime 2024 du NBJF et rebondir sur ces conditions post cycloniques. D’un côté, les 120 festivaliers de la caravane Jazz train, et de l’autre, la partie des musiciens débarqués à Sainte-Marie. La passion et le professionnalisme des organisateurs qui par chance exercent le métier de tour opérateur l’emporteront grâce aussi à l’incroyable flow de good vibes des artistes invités aux double festival.
 
- Malgré le ciel gris, le jazz sera chaleureux pour ce week-end Pascal -
 
Faute de briller à travers le plafond nuageux, le soleil s’installera dans les cœurs des amoureux de la musique. La programmation de pointe invitant des artistes venus de toute la planète Jazz, fera vibrer tempos et percussions de chaque côté du canal de Sainte-Marie.

Et dans l’authentique petite île, les férus de jazz ont eu le plaisir de découvrir un set de "The Hands" œuvre du célèbre percussionniste brésilien, Edmundo Carneiro, accompagné par les flûtes et sax enchantés de Pierre Baillot et les sons inouïs livrés par la basse de T-Time.

Côté Madagascar, Lalatiana, marraine du festival qui procure des étoiles dans les yeux des Saint-Mariens puis Solo Razafindrakoto avec sa guitare et ses bons mots, et les jeunes prometteurs Dee ANDRIAMBELO et Meji donneront le ton de leur jazz. IBIYEWA venus de Belgique s’apprête à souffler fort, son mix des racines africaines/européennes.
 
- Tèr laba, l’album en jeu de pistes entre Madrid, Lyon, Montpellier et La Réunion -
 
Les complices que forment la réunionnaise Valérie Chane-Tef et Florence Vincenot, créole aux racines guadeloupéennes dont le cœur vibre intensément pour La Réunion sont rejointes par Arjuna Mariapin, talentueux batteur qui a été bercé par les sons du Séga.
 
Leur motivation et les performances du numériques leur auront permis de boucler leur projet musical en un an tout juste. De "Chiche, on y va" à la sortie de l’album, le 22 mars dernier, chaque artiste du trio a joué sa partie sur une piste et fait circuler le fichier ainsi agrémenté des touches des musiciens en studios jusqu’à l’obtention de l’album chéri.

Et rapidement, le succès est au rendez-vous car en décembre dernier, Tèr Laba faisait l’aƯiche au Mumbaï (BomBay) Jazz festival qui s’est suivi d’une tournée à New Delhi. La Réunion touch s’exporte bien. Et le trio a déja enchanté en métropole : Montpellier, Toulouse et Bordeaux pour bientôt venir se produire sur l’île intense en mai prochain.
 
- Valérie Chane-Tef donne de la voix dans ce nouvel opus -
 
Et ce projet donne à Valérie Chane-Tef, la confiance de jouer de son instrument voix. Une position qui l’animait sans avoir trouvé la juste opportunité pour l’éprouver. Le soutien de ces deux acolytes sera majeur dans la décision de prendre le micro. "Notre idée première s’est portée vers une visite du séga car nous voulions faire danser pour apporter de la joie", clame le trio Tèr Laba.
 
Nous faisons partie de cette génération motivée par l’envie de partager notre culture créole dont nous sommes fiers. La conjugaison des trois regards donne un opus vivant et dansant où Arjuna qui frappe fort bien ses drums magiques a apporté sa maitrise des Séga et Ségae et Flo, une jolie définition de la créolitude et le témoignage de la haute vibration que lui procure la culture de La Réunion.

"Madagascar est le berceau de la musique que l’on défend, et nous sommes très touchés d’amener Tèr laba ici à l’île Sainte-Marie".
 
- Programme Nosy Boraha Jazz Festival -
 
Dimanche 31/03
  • Princesse Bora à 20h
  • Tèr Laba [France]
  • Solo Razafindrakoto & Dee Andriambelo feat. Meji [Madagascar]
  • Julot Bondy [Sainte-Marie]
guest
0 Commentaires