Santé

La gale menace

  • Publié le 28 avril 2007 à 00:00

Après Saint-Paul et le Port, c'est au tour de la ville Saint-Denis d'être touchée par la gale. Ce jeudi 26 avril 2007, une quarantaine d'enfants étaient suspectés de l'avoir contractée à l'école Vauban à Saint-Denis. La municipalité de Saint-Paul pourrait déclencher un plan d'action et Saint-Denis va traiter l'école ce samedi 28 avril.

Quarante suspicions de cas de gale ont été détectés à l'école Vauban à Saint-Denis jeudi 26 avril 2007. Aucun n'a pour l'instant été confirmé et huit enfants ont reçu des diagnostics ne se rapportant pas à la gale. Par mesure de sécurité, ce samedi 28 avril, une équipe de la mairie de Saint-Denis appuyée par la DRASS devrait procéder à une désinfection des matelas et tapis et une vérification de l'hygiène générale de l'établissement. Les opérations devraient se poursuivre dans les prochains jours. Si la gale provoque des démangeaisons désagréables et de légères irritations de la peau, elle n'est en aucun cas une maladie grave ou pouvant avoir des effets secondaires préoccupants. Malgré tout, la découverte de possibles cas à Saint-Denis commence à être inquiétante tandis que le fantôme de la crise sanitaire se profile.


Maladie très contagieuse

En effet, la semaine dernière, de plusieurs cas de gale ont été découvert à Saint-Paul et au Port. A Saint-Paul, l'alerte a été donnée le 19 avril lorsque 19 cas possibles ont été signalés à l'école Sarda Garriga. Le foyer a été rapidement identifié (dans le secteur de la Caverne, dans les rues d'Angoulême et de la Compagnie des Indes) mais cela n'a pas empêché de découvrir plusieurs élèves au collège Antoine Soubou présentant les symptômes de la gale, tout comme dans le quartier de Grande Fontaine. Au Port, 5 cas suspects ont été identifiés à l'école Jean Albany.
Ultra contagieuse et difficile à déloger, la maladie donne du fil à retordre aux agents de la municipalité qui sont aujourd'hui appuyés par la sous préfecture de Saint-Paul. Mais ce qui inquiète les services de santé, ce sont les cas groupés. Car la gale est une maladie qui a toujours été existé dans l'île, en revanche l'apparition de groupes de personnes touchées reste plus rare. Pour l'heure, en cas de suspicion, il faut contacter son médecin traitant qui pourra prescrire des traitements efficaces et simples adaptés à tous les âges.
guest
0 Commentaires