Point épidémiologique

Leptospirose : le nombre de cas hebdomadaires en baisse depuis 6 semaines

  • Publié le 14 juin 2024 à 15:54

Ce vendredi 14 juin 2024, Santé publique France a publié le point épidémiologique régional de la semaine 23 (du 3 au 9 juin 2024). Depuis 6 semaines, le nombre de cas hebdomadaires de leptospirose est en baisse. Le nombre de cas de dengue est également en baisse, où le sud reste majoritairement concerné. Les consultations pour infection respiratoire aiguë aux urgences sont en hausse modérée. Nous publions ci-dessous le communiqué de Santé publique France (Photo : Sly/www.imazpress.com)

Depuis le 1er janvier 2024, 235 cas de leptospirose autochtones ont été déclarés à l’ARS, soit 4 cas de plus que la semaine précédente. Le nombre de cas survenus depuis le début de l’année est supérieur au nombre de cas annuel maximal déclaré depuis le début de la surveillance, soit en 2022 avec 169 cas annuels.

Les hommes représentaient 94% des cas, avec un âge médian de 56 ans (min=14 ; max=86). Les 14 cas de sexe féminin avaient un âge médian de 43 ans (min=13 ; max=74).
Les cas résidaient pour plus de la moitié dans le sud de l’île (56% avec 131 cas) ; pour 20% dans l’Ouest avec 47 cas et dans 19% dans l’Est (avec 43 cas).
Le Nord était le secteur le moins impacté avec seulement 13 cas.
Le taux d’hospitalisation tout service, comme le taux d’hospitalisation en service de soins critiques restaient stables (respectivement 66% et 26%).
Trois décès ont été signalé depuis le début de l’année.

Depuis 5 semaines, l’activité des services d’urgences pour suspicion de leptospirose était inférieure à 5 passages hebdomadaires.
En S23, 2 passages suivis de 2 hospitalisations ont été identifiés.

- Dengue -

Depuis le début de l’année, 1 116 cas de dengue ont été rapportés. Avec 47 cas en S22 contre 81 en S21, la baisse hivernale semble bel et bien amorcée. La circulation reste cependant supérieure à celle observée la même semaine en 2022 et 2023.

La part des cas signalés à St Joseph augmente à nouveau, à la faveur d’une concentration des cas quasi exclusive dans le sud. Seuls 5 cas sont mis en évidence hors du secteur sud : 4 dans l’ouest et 1 dans l’est.

La circulation concerne 10 communes (en baisse), la plupart situées dans le sud.

Le sérotype circulant est toujours le DENV2.

L’impact sanitaire reste à ce jour faible avec 162 passages aux urgences (CHU Sud très majoritairement) pour syndrome compatible avec la dengue depuis le début de l’année, dont 15 en S21 et 8 en S22. L’impact hospitalier reste faible également avec 72 hospitalisations depuis le début de l’année, dont 12 en S18. Depuis le début de l’année, 4 décès directement liés à la dengue ont été signalés.

Depuis le début de l’année, 36 cas importés ont été signalés au retour de voyage – principalement au retour de Maurice et de Rodrigues mais également quelques cas au retour des Antilles ou des Comores.

- Syndrome grippal -

En S23, les passages aux urgences pour motif de syndrome grippal augmentaient modérément. Les urgences ont enregistré 17 passages pour un motif de syndrome grippal en S23 contre 14 la semaine précédente. Le nombre d’hospitalisations pour syndrome grippal était en en progression avec une 7 hospitalisations rapportées en S23 versus seulement 1 en S22. La part d’activité des urgences pour un motif de grippe représentait moins de 1% de l’activité totale.

La surveillance virologique identifiait en S23 une circulation exclusive de grippe de type A(H1N1)pdm09. Le taux de positivité représentait 7% des tests positifs pour les virus grippaux en S23.

En médecine de ville, la part d’activité des Infections Respiratoires Aigües (IRA) augmentaient avec 4,3% de l’activité totale versus 2,8% de l’activité totale en S22. La part d’activité pour IRA se situait en S23 au-dessus de la moyenne 2013-2023.

- Bronchiolite -

Les passages aux urgences pour motif de bronchiolite chez les enfants de moins de 2 ans diminuaient en S23 comparés à la semaine précédente. En S23, 18 enfants âgés de moins de 2 ans ont consulté aux urgences pour une bronchiolite versus 30 en S22.

Les nouvelles hospitalisations étaient stables (n=7) par rapport à la semaine précédente (n=9).

La part de passages aux urgences pour bronchiolite parmi l’ensemble des passages d’enfants de moins de deux ans baissait pour passer de 11,5% en S22 à 6,4% pour la S23.

Concernant la surveillance virologique (données non mises à jour depuis la S22), le taux de positivité pour le VRS chez les moins de deux ans était de 11% en S23 avec une circulation uniquement de VRS de type A.

- Gastro entérite -

En S23, les passages aux urgences tous âges pour un motif de gastro-entérite étaient en augmentation. Le nombre de passages aux urgences était de 82 en S23 versus 74 en S22. Le nombre d’hospitalisations était stable avec 9 hospitalisations en S23 contre 10 hospitalisations en S22.

Chez les enfants de moins de 5 ans, les passages aux urgences pour un motif de gastro-entérite augmentaient modérément en S23 (n=48) comparés à la semaine précédente (n=44). Les hospitalisations après un passage aux urgences restaient stables avec 4 hospitalisations en S23.

En S23, la part de l’activité des urgences chez les moins de 5 ans pour la gastro-entérite demeurait stable par rapport à la semaine précédente (10,6% en S23 vs 10,2% en S22).

- Grippe -

En S23, les passages aux urgences pour motif de syndrome grippal augmentaient modérément. Les urgences ont enregistré 17 passages pour un motif de syndrome grippal en S23 contre 14 la semaine précédente. Le nombre d’hospitalisations pour syndrome grippal était en en progression avec une 7 hospitalisations rapportées en S23 versus seulement 1 en S22. La part d’activité des urgences pour un motif de grippe représentait moins de 1% de l’activité totale.

La surveillance virologique identifiait en S23 une circulation exclusive de grippe de type A(H1N1)pdm09. Le taux de positivité représentait 7% des tests positifs pour les virus grippaux en S23.

En médecine de ville, la part d’activité des Infections Respiratoires Aigües (IRA) augmentaient avec 4,3% de l’activité totale versus 2,8% de l’activité totale en S22. La part d’activité pour IRA se situait en S23 au-dessus de la moyenne 2013-2023.

- Covid -

En S23, 5 patients ont consulté aux urgences pour motif de COVID-19 versus 3 patients la semaine précédente. Deux nouvelles hospitalisations pour motif de COVID-19 ont été enregistrées en S23 comme en S22.

- Mortalité toutes causes -

En S21, le nombre de décès observé tous âges et toutes causes était de 120 personnes.
Comparé à la semaine précédente, le nombre de décès observé était stable (n=119 en S20). Le nombre de décès observé en S21 était supérieur mais non significatif au nombre de décès attendu (n=110).

Chez les plus de 65 ans, en S21, 96 décès ont été observés vs 83 décès attendus. Ce chiffre était en hausse comparé à ce qui était observé en S20 (87 décès observés).

guest
0 Commentaires