Les cabinets reprennent leurs activités

Les médecins libéraux suspendent leur mouvement de grève

  • Publié le 18 octobre 2023 à 09:21
  • Actualisé le 18 octobre 2023 à 11:03

L’intersyndicale des médecins libéraux suspend son mouvement de grève. La décision a été prise au niveau national ce mardi soir 17 octobre 2023. "La lettre de cadrage du ministre de la Santé et de la Prévention, adressée (...) au directeur général de la Caisse nationale d'assurance maladie, dans son esprit, ouvre des horizons pour soutenir et rendre attractif l’exercice libéral" note l'intersyndicale. La suspension est appliquée à La Réunion où les cabinets de médecin de ville devraient rapidement reprendre leurs activités.

A La Réunion, près de 90% des médecins libéraux avaient cessé leurs activités dès le vendredi 13 octobre pour réclamer, notamment  la hausse du tarif des consultations.

Lire aussi - Les médecins libéraux en grève illimitée pour réclamer la hausse du tarif des consultations

Dans leur lettre de cadrage adressée au directeur général de l'Assurance maladie, le ministre de la Santé, Aurélien Rousseau, et la ministre déléguée chargée des professions de santé, Agnès Firmin Le Bodo, demandent que "la négociation conventionnelle puisse s'ouvrir autour des principales lignes directrices".

Ils mettent l'accent sur la nécessité de conserver une "pertinence et la qualité des soins et des prescriptions", et de permettre "l'évolution du rôle du médecin traitant et la structuration de la médecine spécialisée, afin de mieux répondre aux enjeux du vieillissement et de l'augmentation de la prévalence des mala­dies chroniques"

Pour répondre à ces objectifs, "il convient d'ouvrir la discussion afin de faciliter l'évolution des modalités de rémunération des médecins" disent encore les deux ministres.

"Les enjeux relatifs à l'attractivité, à la juste reconnaissance de l'expertise médicale, à la pertinence des soins comme des prescrip­tions, au besoin de fluidification des parcours entre la ville et l'hôpital, à la place du médecin traitant, des autres médecins spécialistes et à l'amélioration du suivi des patients atteints de pathologies chroniques nécessitent de repenser nos modèles de financements" insistent les ministres.

Dans son communiqué rendu public ce mercredi matin, l'intersyndicale des médecins libéraux souligne donc que ce courrier des ministres Aurélien Rousseau, Agnès Firmin Le Bodo "ouvre des horizons pour soutenir et rendre attractif l’exercice libéral".

"Les premières rencontres bilatérales entre la CNAM et les syndicats de médecins libéraux auront lieu la semaine prochaine" précisent les syndicalistes.

Ils soulignent toutefois : "la vigilance reste absolue, et la mobilisation intacte (...) Le rôle de la médecine libérale pour l’accès à des soins de qualité pour tous les patients et sur tout le
territoire est capital, ce mouvement d’arrêt d’activités des médecins libéraux vient de le démontrer"

www.imazpress.com / redac@ipreunion.com

 

 

 

 

guest
0 Commentaires