Deux personnes interpellées

Saint-Denis : attaque armée au Chaudron, un jeune dans un état grave

  • Publié le 7 mars 2024 à 12:01
  • Actualisé le 7 mars 2024 à 14:25

Ce mercredi 6 mars 2024, une rixe a eu lieu dans le quartier du Chaudron entre plusieurs individus. Selon nos confrères de Réunion La 1ère, des coups de feu auraient été tirés et les agresseurs auraient été armés de couteaux et de sabres. Un jeune homme a été blessé à la tête et au genou par un sabre. Transporté à l'hôpital, son pronostic vital est toujours engagé. Deux personnes majeurs ont été interpellées (Photos : sly/www.imazpress.com)

Selon les informations du syndicat Unité SGP Police, "il y a eu des affrontements entre jeunes armés place de la mairie du Chaudron aux alentours de 22 heures".

La personne hospitalisée aurait, selon le syndicat, "été victime d'un coup de sabre". "Aucune arme à feu n'a été retrouvée sur place", précise Unité SGP Police.

Dans un communiqué publié ce jeudi, le syndicat Alliance dénonce "un déchainement de violences entre bandes rivales" qui a débuté "depuis plusieurs jours voir même plusieurs mois".

"Aprés des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux montrant à la population réunionnaise des jeunes armés de sabres, de machettes et d'objets artisanaux sur des espaces publiques se livrant à des actes de violences. La capitale, Saint-Denis est depuis plusieurs nuits touchés par des actes de violences entre bandes de jeunes, les forces de Police ont dû intervenir a plusieurs reprises pour faire cesser ces exactions et proceder à pluiseurs interpellations" alerte le syndicat.

"Dans la nuit du 06 au 07 mars 2024 une montée de fievre a conduit a un déchainement de violences sur le quartier du Chaudron, les forces de sécurité ont dû intervenir à plusieurs equipages pour mettre fin à ces délits. Plusieurs interpellations ont été réalisées et un jeune a été grievement blessé à la tête aprés avoir reçu un coup" annonce-t-il.

"La Police Nationale se mobilise sur ce type d'evenement qui doit cesser car cela va de la sécurité des personnes et des biens. Les collegues engagés sur ce type d'intervention se retrouve dans des situations extremement violentes et se mettent en danger" dénonce-t-il. 

Alors que des effectifs seront engagés sur un renfort au JO à Paris ainsi que des renforts à Mayotte, Alliance demande "des réponses des autorités sur ce sujet pour  retrouver un apaisement de la situation et nous demandons un renfort d'effectifs et également  des moyens pour que nos collègues puissent travailler dans des conditions de sécurité optimales".

 

www.imazpress.com/redac@ipreunion.com

guest
2 Commentaires
Lal
Lal
3 mois

Désolé de vous dire
Il faudrait faire comme certain pays
Il faudrait mettre l'armée en jeu.
Police compris armé jusqu'au dents pour repousser cette délinquance gratuite venu de pas trop loin de chez nous .
Et remettre lapeca pour ses mineurs qui cri au et fort qu'il sont mineur la police ne peut rien contre eux si ont les laisse faire on sera le 2ème départementle plus pauvre de France
Politiciens réveiller vous.
Arrête de vous caché derrière votre mandat.

Yannick
Yannick
3 mois

La délinquance nouvellement importés dans notre ile du 976 au 974. Que font nos politiciens Réunionnais pour dénoncer cette dangerosité qui va aller de pire en pire si on laisse faire ?