Destinés aux culturistes

Un réseau de trafic de stéroïdes démantelé à La Réunion, huit personnes mises en examen

  • Publié le 25 juin 2024 à 13:57

Cinq personnes auraient été interpellées dans une affaire de stéroïdes à La Réunion dans la semaine du 17 au 21 juin 2024. Selon nos confrères, c'est une enquête de l'Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique de La Réunion (OCLAESP) qui a permis de mettre à jour et démanteler un trafic d'ampleur internationale après l'interception d'un colis suspect par les Douanes. Placées en garde à vue, les cinq individus ont été mis en examen puis placés sous contrôle judiciaire. Trois autres personnes, ont été également interpellés dans l'Hexagone. Ils ont été transférés à La Réunion pour eux aussi être mis en examen (Photo : www.imazpress.com)

Confiées aux gendarmes de l'OCLAESP, les investigations ont permis d’identifier cinq consommateurs/revendeurs indiquent le Journal de l'Île.

Interpellées puis placées en garde à vue, les cinq personnes ont ensuite été mises en examen puis placés sous contrôle judiciaire pour, importation illicite de médicaments, exercice illégal de la profession de médecin et aide au dopage.

Trois autres personnes, dont deux cousins - selon Le JIR et Zinfos974 - étaient également interpellés sur demande de la juridiction réunionnaise. Les trois mis en cause ont été transférés à La Réunion pour être mis en examen ce lundi 24 juin 2024.

Deux ont été placés en détention provisoire, et un troisième laissé libre sous contrôle judiciaire.

Les perquisitions réalisées dans leurs commerces respectifs ont permis la saisie de près de 300.000 euros en liquide et d’environ 4.000 boîtes de médicaments interdits.

- Un précédent en 2023 -

Le mardi 24 octobre 2023, deux hommes étaient jugés au tribunal de Saint-Pierre pour trafic de stéroïdes anabolisants entre janvier 2018 et juin 2020. Les deux individus avaient été condamnés à quatre ans de prison dont un ferme, 10.000 euros d'amende dont moitié avec sursis et interdiction d'exercer la profession de coach sportif durant cinq ans pour l'un, deux ans de prison dont un avec sursis pour l'autre.

Deux prévenus dont un coach sportif soupçonné d'être à la tête du réseau. Le parquet a requis quatre ans de prison dont deux ferme à leur encontre.

Selon le ministère public, nul doute sur le fait que le coach sportif et l'autre individu - adeptes de culturisme - savaient ce qu'ils vendaient. Un trafic qui a permis à cet homme "de mener un grand train de vie", argue la procureure de la République.

Lire aussi - Trafic de stéroïdes : quatre ans requis contre les deux prévenus

www.imazpress.com/redac@ipreunion.com

guest
1 Commentaires
Bravo aux.enqueteurs
Bravo aux.enqueteurs
2 semaines

Bien.joué.

S'il pouvait se.muscler le cerveau.