Triubune libre du groupe socialiste au Département

Contre l’augmentation des prix à La Réunion

  • Publié le 31 janvier 2024 à 16:54
  • Actualisé le 31 janvier 2024 à 16:55

Ce matin, lors de la commission permanente du conseil Départemental, le groupe socialiste a présenté une motion sur l’augmentation des prix à La Réunion, motion qui a été adoptée à l’unanimité des conseillers siégeant ce matin au conseil Départemental. Voici le contenu de la motion qui a été adoptée (Photo d'illustration rb/www.imazpress.com)

Considérant le taux d'inflation en augmentation de 5% en 2023, justifiée par la guerre en Ukraine, et de 12% depuis 2021, impactant l'indice des prix
Considérant l'impact de cette augmentation sur la hausse des matières premières, soit 25 % depuis 2022
Considérant cet impact sur le coût du carburant, en hausse de 10 à 12 % en 2023, sur le prix du gaz à 15%, sur le coût de l'électricité à 15% en 2023, sur le coût de l'eau à 3%, sur le coût des loyers à 3,5 %, sur le coût des produits de première nécessité (de 30% à 100% sur certains produits comme l'huile), sur le coût des mutuelles à 5%, impactant l'accès aux soins
Considérant l'impact sur le pouvoir d'achat des ménages réunionnais
Considérant les différentes hausses déjà annoncées pour ce début d'année 2024 :
• 10 % sur le prix de l'électricité à la suite de l'annonce de la fin du bouclier tarifaire annoncé par le gouvernement et probablement la même augmentation en 2025
• 8 % sur le prix des mutuelles
• 2,5 % sur le prix des loyers.

Le groupe socialiste "Une Ambition pour le Département" :
- alerte sur les conséquences de ces nouvelles augmentations sur les conditions de vie des ménages, dont 39 % vivent sous le seuil de pauvreté.
- alerte sur l'impact désastreux que ces augmentations ont sur le pouvoir d'achat des
ménages réunionnais.
- demande au gouvernement de ne pas appliquer ces augmentations sur notre territoire déjà largement touché par la précarité.
- Propose la mise en place d'un plan de régulation des prix pour contrer l'impact négatif sur le pouvoir d'achat des ménages (inclusion dans le bouclier qualité/prix).

Notre groupe se réjouit de l’unanimité sur un sujet majeur et souhaite que l’État, à travers le préfet, tienne compte de cette demande.

Monique Orphé

Conseillère Départementale

guest
2 Commentaires
Aller marcher en marche
Aller marcher en marche
3 semaines

Quoi faut pas lire ! En attendant les autres ou sa i les ? C’est plutôt ou ki sort d’hibernation

Mi di Mi pense
Mi di Mi pense
4 semaines

" Monique Orphé Conseillère Départementale " socialiste d'une époque révolue sort d'une longue hibernation qu'elle y retourne !

Ces socialistes, ça ose tout, même ( et surtout ) quand ils ne sont pas honnêtes . Il croient qu’il leur suffit d’avoir le verbe haut