Journées Réunionnaises de l'Environnement jusqu'au 9 décembre 2007

Pestes végétales attention danger

  • Publié le 7 décembre 2007 à 00:00

Les forêts naturelles primaires couvrent près d'un tiers du territoire réunionnais, un phénomène exceptionnel dans l'Océan Indien. Hélas, ces espaces uniques pour leur biodiversité sont de plus en plus menacés par l'envahissement de certains végétaux. Dans le cadre des Journées Réunionnaises de l'Environnement qui se tiennent jusqu'au 9 décembre 2007, l'ONF organise une exposition sur cette menace végétale

Le goyavier, la vigne marronne, la jambrosade, les fushias, l'ajonc d'Europe et le troème robuste sont, entre autres, au banc des accusés. Généralement introduites par l'homme, ces plantes colonisent les zones naturelles, " étouffent " les végétaux locaux et finissent par se substituer à eux. Pour éviter que ces espèces exotiques invasives ne prolifèrent et mettent en danger la survie de nos forêts primaires, l'ONF, gestionnaire de la majorité des milieux naturels terrestres de l'île (soit 10 000 ha), mène depuis 4 ans une campagne de détection précoce et d'élimination rapide. Financée par le Département, avec le soutien de l'Union Européenne, à hauteur de 750 000 euros par an, cette opération se fonde sur un système de fiches d'alerte, alimentées par des observateurs et des agents répartis sur le territoire. Plus de 310 fiches de ce type ont ainsi entraîné des chantiers de lutte sur le terrain. Effectués par des personnels en contrats d'avenir, encadrés par un garde forestier, ces travaux consistent à arracher la plante, à la sortir de la forêt et à la détruire. En effet, une espèce comme le bégonia rex arrive à se reconstituer très facilement, à partir d'une simple feuille.

Opération de sensibilisation

Mais, face à l'extraordinaire potentiel d'extension de ces pestes végétales, les moyens humains et financiers restent insuffisants. C'est pourquoi il apparaît nécessaire d'inciter la population à protéger la nature réunionnaise en adoptant un comportement responsable et éco-citoyen. Dans cette perspective, à l'occasion des Journées Réunionnaises de l'Environnement (du 3 au 9 décembre 2007), la Direction générale de l'ONF et le Conseil général ont souhaité sensibiliser le public à la richesse et à la fragilité du patrimoine naturel en médiatisant le chantier de la forêt de Bébour et en organisant une exposition baptisée " Pestes végétales " au palais de la Source jusqu' au 10 décembre 2007. Avec cette campagne d'information, l'ONF et le Département entendent inculquer des principes simples aux habitants de l'île : ne pas introduire de nouvelles plantes dans l'île ; veiller à ne pas cultiver les espèces potentiellement envahissantes ; signaler toute nouvelle plante observée dans la nature à l'ONF et autres instances scientifiques. Des gestes peu contraignants qui aideront à préserver la richesse écologique de l'île.
guest
0 Commentaires