Décision gouvernementale

Nauru, nation du Pacifique, rompt ses liens diplomatiques avec Taïwan

  • Publié le 15 janvier 2024 à 13:00
  • Actualisé le 15 janvier 2024 à 13:30

Nauru, petite nation du Pacifique, a annoncé lundi la rupture de ses relations diplomatiques avec Taïwan et son intention de reconnaître la Chine, une décision aussitôt confirmée par Taipei.

Le président de ce micro-Etat insulaire, David Adeang, a fait part de ce choix dans un discours publié sur Facebook, affichant "la décision du gouvernement de Nauru de reconnaître la République populaire de Chine".

"La République de Chine (nom officiel de Taïwan, ndlr) va rompre immédiatement ses relations diplomatiques avec Nauru, afin de préserver notre dignité nationale", a déclaré de son côté le ministre adjoint taïwanais des Affaires étrangères Tien Chung-kwang lundi lors d'une conférence de presse, après l'annonce du président de Nauru.

Dans un communiqué de presse, le gouvernement de cette nation insulaire a déclaré qu'il ne reconnaîtrait plus Taïwan "comme un pays distinct", mais "plutôt comme une partie inaliénable du territoire chinois".

Nauru "rompra immédiatement ses relations diplomatiques" avec Taïwan et "ne développera plus de relations officielles ou d'échanges officiels avec Taïwan", a-t-il précisé.

Les autorités taïwanaises ont réagi en accusant la Chine d'avoir offert "des aides économiques" à l'île de Nauru pour l'inciter à basculer ses liens diplomatiques de Taipei vers Pékin.

"La Chine a contacté activement des personnalités politiques à Nauru et a utilisé des aides économiques pour inciter le pays à changer de reconnaissance diplomatique", a affirmé le ministre adjoint des Affaires étrangères Tien Chung-kwang lors d'une conférence de presse.

Pékin a salué la décision de Nauru, qui était l'une des rares nations à reconnaître officiellement Taïwan sur un plan diplomatique.

Avec ce revirement, il ne reste que 12 pays à reconnaître officiellement Taïwan au détriment de la Chine, qui revendique l'île démocratique autonome comme faisant partie de son territoire et a juré de la reprendre un jour, par la force si nécessaire.

Nauru, qui compte environ 12.500 habitants, est le dernier pays du Pacifique à tourner le dos à une relation de longue date avec Taïwan.

En 2019, les Iles Salomon avaient également annoncé qu'elles abandonnaient la reconnaissance diplomatique de Taïwan au profit de la Chine.

AFP

guest
1 Commentaires
Dom
Dom
1 mois

Bientôt le tour de Kanakie, Polynésie , Vanuatu et d'autres....les.nouvelles routes de la.soie