Après des frappes russes

Ukraine : jour de deuil dans la région de Zaporijjia, après des attaques meurtrières

  • Publié le 30 juin 2024 à 19:48
  • Actualisé le 30 juin 2024 à 20:16

La région de Zaporijjia, dans le sud de l'Ukraine, a décrété une journée de deuil dimanche, au lendemain d'une frappe russe qui a fait sept morts et près de quarante blessés.

"Le 30 juin est un jour de deuil dans la région de Zaporijjia en mémoire des personnes tuées par l'attaque ennemie sur Vilniansk", a déclaré le gouverneur de la région Ivan Fedorov sur les médias sociaux.

Trois enfants, une femme et trois hommes ont été tués par cette frappe samedi sur Vilniansk qui a aussi fait 36 blessés, selon le ministère de l'Intérieur. La localité se trouve à 29 kilomètres au nord-est de Zaporijjia, la principale ville régionale, sous contrôle ukrainien.

Des images diffusées par les services d'urgence montrent des ouvriers en train de déblayer des débris, un immeuble de faible hauteur presque entièrement détruit et des responsables affirmant que la frappe a touché des magasins.

Huit personnes ont été tuées en 24 heures dans des villages de l'est du pays, a annoncé l'Ukraine.

Et les frappes russes contre la ville de Vilniansk, ajoutées à celles sur des villages de la région de Donetsk, dans l'est, ont fait au total onze morts samedi, selon les autorités ukrainiennes.

L'armée ukrainienne a déclaré samedi que la Russie continuait d'attaquer la ville de Toretsk, où elle a lancé une offensive ces dernières semaines, et qu'une bataille était en cours dans le village de New York, proche du front.

New York est intensément attaqué depuis la mi-juin alors que les forces russes avancent vers la ville de Toretsk, face à un adversaire en manque d'hommes et de munitions.

Après ces frappes meurtrières, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé ses alliés occidentaux à "accélérer" leurs livraisons d'armes.

La Russie affirme avoir annexé la région de Zaporijjia mais, si elle en occupe de vastes pans, elle ne la contrôle pas totalement.

L'armée russe a déjà attaqué Zaporijjia et des villes voisines plusieurs fois depuis le début de son offensive en Ukraine en 2022, mais ces dernières semaines elle concentrait surtout ses efforts dans l'est du pays plutôt que dans le sud.

AFP

guest
0 Commentaires