Stratégie touristique et gastronomique

Saint-Denis : la mairie reçoit une centaine de restaurateurs pour échanger

  • Publié le 6 mars 2024 à 16:15
  • Actualisé le 6 mars 2024 à 16:27

La Ville de Saint-Denis a reçu une centaine de restaurateurs ce lundi 4 mars dans le Grand Salon de l’Ancien Hôtel de Ville. Une première rencontre afin de parler des projets visant à développer une stratégie touristique et gastronomique pour le territoire (Photo Saint-Denis)

Saint-Denis "compte parmi les seules villes à La Réunion à disposer d’un riche patrimoine historique, naturel mais aussi culinaire" estime la commune. C'est pourquoi, la ville a l'ambition de se positionner comme "capitale culinaire de renommée internationale".

Accompagnée de la CINOR, la commune "tend développer son offre touristique, toujours de manière attrayante et diversifiée". "En effet, entre les grands évènements ou les manifestations récurrentes, le chef-lieu entretient déjà une certaine attractivité locale" rappelle-t-elle.

La CINOR et la Ville souhaitent créer un label spécifique pour la cuisine et la culture. Pour mieux promouvoir le tourisme et la richesse culinaire péï, les deux collectivités souhaitent mettre en place plusieurs éléments de communication comme un guide aux points d’arrivée stratégiques des touristes ou encore une application mobile pour informer les visiteurs en temps réel.

"Souhaitant s’affirmer comme la nouvelle référence en matière de tourisme gastronomique outre-mer, la Ville a pour ambition de faire de son territoire une destination pour les touristes à la recherche d’expériences culinaires incomparables. Pour ce faire, un itinéraire gastronomique en étroite collaboration avec les restaurateurs, les hôtels et les meublés de tourisme sera créés" annonce la mairie.

Enfin, la fête de la gastronomie, projet de co-construction avec les restaurateurs, est en cours de préparation.

La ville sera ainsi coordinatrice de cette festivité avec les restaurateurs et les institutions touristiques. "Des touristes venus des quatre coins du monde pourront venir et s’intéresser aux produits locaux. Un rendez-vous qui permettra de mettre l’économie péï sur le devant de la scène" détaille la commune.

"Les restaurateurs ont reconnu l’intérêt prometteur de cette première réunion de travail. De prochaines rencontres seront fixées dans le courant du second trimestre afin de suivre les sujets abordés" conclut-elle.

Ericka Bareigts, maire de Saint-Denis et Conseillère communautaire CINOR : "Saint-Denis est une ville chef-lieu, ville capitale, 19ème ville de France sur 35 000. Elle a une des progressions démographiques les plus fortes et attire notamment de plus en plus de CSP+. Saint-Denis est attractive avec plus de 50 000 personnes présentes lors de nos grandes manifestations. On veut ainsi continuer à amplifier cette attractivité en intensifiant la réflexion autour du tourisme, grâce à cette méthode de co-construction avec les restaurateurs. Saint-Denis dispose d’un patrimoine historique et naturel. Nous sommes convaincus que ces atouts doivent être mis en lumière pour capter plus de touristes et plus longtemps."

Yassine Mangrolia, élu délégué à l’économie et Conseiller communautaire CINOR : "Je pense qu’il est possible de faire de belles choses et pour ça on a besoin des restaurateurs. Nous avons mené notre enquête pour obtenir des chiffres encore inconnus. Saint-Denis dispose notamment d’une capacité de 6 000 à 7 000 couverts à travers les 120 restaurants de la Ville. C’est pourquoi, nous pensons que l’une des premières choses à mettre en place est la fête de la gastronomie, en mode partenarial. Il faut marquer que Saint-Denis est la ville de la restauration. Nous avons la chance d’avoir cette diversité culinaire."

Renaud Gillard, Président du Club de la Restauration Réunion Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie (UMIH974) : "C’est la première fois qu’une collectivité parle directement aux restaurateurs. On est vraiment sur une co-construction et sur un partage de valeurs. La prochaine étape va être de se revoir en ayant pour objectif de faire la fête de la gastronomie à la fin du mois de septembre et de porter haut les couleurs de la gastronomie nationale et de notre terroir. Nous sommes des acteurs économiques de tous les jours, du midi et du soir et c’est important d’avoir des projets ambitieux comme cela. Il faut travailler ensemble pour atteindre un objectif commun."

guest
2 Commentaires
Robert
Robert
4 mois

Une centaine de restaurateurs ont été conviés à cette première réunion... très prometteuse...sur quels critères ont-ils été invités à cette réunion de travail? Pourquoi TOUS les restaurateurs de Saint Denis n'ont ils pas été invités à brainstormer sur cette stratégie touristique et gastronomique? Comment s'inscrire dans cette nouvelle dynamique ?

ZembroKaf
ZembroKaf
4 mois

pain bouchons gratiné ... burgers...lords .... barkettes... voilà la nouvelle "restauration" !!!