Match de gala du Run-Ball avec Tony Parker

Des étoiles plein les yeux

  • Publié le 29 juin 2013 à 22:49

Le spectacle était au rendez-vous lors de la rencontre de gala entre la " Team TP " de Tony Parker et la sélection All Star, qui s'est déroulée devant 4500 spectateurs, ce samedi 29 juin au petit stade de l'Est de Saint-Denis. Si son équipe a été battue, la star du basket français aura passé près de 25 minutes sur le parquet, pour le plus grand bonheur de ses fans réunionnais.

Au-delà du phénomène Parker, c’est une grande soirée de basket qui a été offerte au public venu en nombre. Car sur le terrain, c’est une pléiade de joueurs de haut niveau qui se sont affrontés, amicalement bien sûr, avec entre autres Kévin Séraphin, évoluant lui aussi en NBA aux Washington Wizzards, mais aussi certains des meilleurs basketteurs du championnat de Pro A, comme les récents champions de France nanterriens Johan Passave-Ducteil et Jérémy N’Zeulie, le Chalonnais Michel Jean Baptiste Adolphe – dit " JBAM " -, le Gravelinois Abdoulaye M’Baye, ou encore l’ex-Orléanais Cédrick Banks.

Sans compter les nombreuses animations mises en place par l’association Rêve de Sport, organisatrice de cette troisième édition du Run-Ball, qui restera inévitablement dans les mémoires. Car même s’il n’était pas au meilleur de sa forme, s’il n’a pas été toujours en réussite ce samedi soir, Tony Parker reste le meilleur basketteur français de l’histoire. Alors même en petite forme, cela reste un privilège de le voir jouer, d’autant plus lors d’une soirée festive comme celle-là.

Le meneur des San Antonio Spurs aura tout tenté pour faire gagner son équipe, mais c’est surtout Kévin Séraphin, dominateur dans la raquette et auteur de 26 points, qui s’est mis en évidence. Et c’est d’ailleurs du côté de son équipe, celle des All Star, que l’on a pu admirer les phases de jeu les plus spectaculaires. Dunks rageurs, passes aveugles, interceptions, contre-attaques… Tout le registre du basket y est passé, sous les hourras de spectateurs conquis qui auront assuré l’ambiance du début à la fin de la partie.

Au final, la Team TP s’est inclinée 87-96, un score qui restera bien anecdotique. Car vu les sourires illuminant les visages en fin de soirée, Tony Parker a certainement gagné son pari réunionnais.

www.ipreunion.com

guest
1 Commentaires
Tom
Tom
10 ans

Un bien bel événemment mais ipr nous avait habituer à mieux en images, ont se croirait sur un autre site d'information...