Par le tribunal de commerce

Le Journal de l'île placé en redressement judiciaire

  • Publié le 10 janvier 2024 à 16:38
  • Actualisé le 11 janvier 2024 à 05:10

Le Journal de l'île et cinq de ses filiales ont été placés en redressement judiciaire ce mercredi 10 janvier 2024 par le tribunal de commerce pour une période de trois mois. Une demande qui a été faite par la direction du titre elle-même dans un contexte de crise pour le secteur de la presse. Après le Quotidien, le groupe rencontre à son tour des difficultés financières (Photo d'illustration : www.imazpress.com)

En décembre, le versement des salaires n'avait pas pu être fait, ceux des 70% du 13ème mois non plus. Les employés - près d'une centaine - ont à ce jour seulement reçu une avance.

Un prochain rendez-vous au tribunal a été fixé le 3 avril. D'ici là, le groupe souhaite mettre en place un nouveau plan d'activité alors que le Quotidien lui est toujours en période de sursis.

"Pendant ce redressement, nous allons proposer un plan qui consiste à avoir deux titres. Nous allons faire des propositions au Quotidien [de La Réunion], qui publiera du lundi au vendredi, et le JIR prendra la suite en un hebdo le samedi, dimanche" explique Jacques Tillier sur Clicanoo.

"C’est la seule façon de survivre, d’avoir deux titres et de conserver le pluralisme. C’est la seule façon d’avoir deux médias différents, dont le Quotidien qui est de gauche" assure le président du groupe.

Pour rappel, les journalistes du JIR et du Quotidien s'étaient réunis le devant la prefecture alertant sur la situation de la presse écrite à La Réunion. Les représentants avaient alors été reçus par la ministre de la Culture, Rima Abdul-Malek lors de sa visite sur l'île.

Lire aussi - La Région va verser 600.000 euros d'aide au Quotidien

Lire aussi - Presse écrite en danger : une rencontre avec la ministre de la culture, mais pas de (grandes) annonces

guest
2 Commentaires
tiB
tiB
1 mois

Pourtant M. Tillier a il me semble racheté à bon prix son journal, sans les dettes il n'y a pas si longtemps.... il est fort en affaires le boug'

Bruno
Bruno
1 mois

Quelle tristesse, espérons qu'une solution soit trouvée. Vous êtes bien, mais on va dire que vous êtes plutôt d'un côté aussi...