Elections

Législatives à gauche : le PLR et ses alliés proposent un accord global, la plateforme réunionnaise propose un accord partiel

  • Publié le 13 juin 2024 à 06:11
  • Actualisé le 24 juin 2024 à 05:23

Le PLR et ses alliés d'une part, la plateforme réunionnaise de gauche d'autre part se sont rencontrés au Port ce mercredi soir 12 juin 2024. Il s'agissait de trouver un accord pour des candidatures communes en vue des législatives anticipées du 30 juin du 7 juillet 2024. Le PLR et ses alliés ont proposé de mettre un accord global sur toutes les circonscriptions. La plateforme a proposé un accord portant sur trois circonscriptions. Les discussions ont duré près de 3 heures (Photo d'illustration rb/www.imazpress.com)

La plateforme réunionnaise de gauche était représentée par tous ses dirigeants : Ericka Bareigts, maire de Saint-Denis, Geneviève Payet de EELV, Olivier Hoarau, maire du Port, Jacques Técher, maire de Cilaos, Maurice Gironcel, maire de Sainte-Suzanne et Patrice Selly, maire de Saint-Benoît

Le PLR et ses alliés étaient représentés par Emmnuel Séraphin, maire de Saint-Paul, Jean-Hugues Ratenon député sortant LFI de la 5ème circonscription, Joé Bédier, maire Udsa de Saint-André et Harry Morel élu (Le Progrès) de Saint-Joseph.

Huguette Bello, présidente de Région et cheffe de file du PLR, ainsi que Patrick Lebreton, maire (Le Progrès) de Saint-Joseph n'ont pas assisté à la rencontre.

- "Deux visions opposées" -

"Deux visions se sont opposées au cours de cette réunion" note l'un des participants de la rencontre.

La plateforme réunionnaise de gauche a donc proposé un accord partiel sur trois circonscriptions.

A savoir celles de Philippe Naillet (PS, sortant de la 1ère circonscription), Karine Lebon (PLR, sortante de la 2ème circonscription) et Perceval Gaillard (LFI, sortant de la 7ème circonscription". S'il était candidat dans lea 3ème circonscrpition Alexis Chaussalet (LFI) pourrait bénéficier du soutien d ela palteforme.

Emeline K/Bidi (le Progrès), Jean-Hugues Ratenon (LFI) et Frédéric Maillot (Nupes), respectivement députés sortants de la 4ème, la 5ème et la 6ème circonscription, n'ont pas été inclus dans la proposition de la plateforme.

Dans un communiqué publié dans la nuit de mardi à mercredi la plateforme indique  : "nous refusons d'apporter notre soutien à des candidats qui depuis des mois mènent déjà leur campagne dans l’optique des municipales de 2026".

L'allusion vise directement Emeline K/Bidi, Jean-Hugues Ratenon et Frédéric Maillot que la rumeur désigne donc comme potentiels candidats aux municipales de 2026.

- "Rien n'est figé" -

"Pour sa part, "le PLR et ses alliés ont plaidé pour un accord global afin de poursuivre une dynamique, de sécuriser la réélection des sortants" commente-t-on du côté du PLR.

"Il s'agit de ne pas mettre en danger des circonscriptions. Dans la 4ème, la 5ème et la 6ème, les résultats peuvent être serrés, on ne peut pas mettre en danger des circonscriptions, il faut assurer les réélections" ajoute-t-on.

"C'est une nécessité, La Réunion doit apporter sa contribution au barrage contre le RN" poursuit-on de même source.

"Le PLR et ses alliés ont fait valoir qu'au niveau national, c'est bien un accord pour des candidatures uniques avec une "sanctuarisation" des sortants qui a été trouvé par les forces de gauche" indique un autre participant.

Lire aussi - Législatives : la gauche tombe d'accord sur la répartition des circonscriptions

"Les discussions ont été courtoises, mais il y avait quand même de la tension" décrit ce participant.

"Si les choses restent en l'état tout semble possible y compris deux candidatures de gauche dans les circonscriptions où il n'y a pas d'accord" lâche-t-il.

Une autre source tempère : "rien n'est figé, il n'y a pas de raison pour qu'un accord ne soit pas trouvé, c'est quand même un intéret supérieur, celui de La Réunion, qui est en jeu".

Pour rappel, les candidat.e.s ont jusqu'à dimanche 16 juin à 18h pour déposer leurs candidatures pour le premier tour des législatives.

www.imazpress.com / redac@ipreunion.com

guest
19 Commentaires
HULK
HULK
1 mois

Olivier FAURE,traître à ses engagements soutient MÉLENCHON ( raciste et anti-sémite) comme premier ministre. Mais où est donc passé GLUCKSMANN vainqueur des européennes? Et çà vient donner des leçons de morale et d'humanisme? Quelle honte!.Vive la gauche unie. Mdr.

Bruno Lateigne
Bruno Lateigne
1 mois

Ce qui est lamentable avec cette dissolution surprise de l'Assemblée Nationale, c'est que TOUT LE MONDE veut faire BARRAGE AU R.N. !!! Mais ou sont leurs programmes ??? Ils sont déplorables, que vont ils proposés ???? les votants veulent du CHANGEMENT !! Malheureusement, Le soi disant "Front Populaire" n'a rien à proposer......Quelle désolation pour nous autres !!!

Rantaplan
Rantaplan
1 mois

Toute la gauche en métropole fait obstacle au RN et sont contient des enjeux politiques mais la Réunion est toujours en contre sens pour des broutilles
Verges,Vira faites quelques choses

Général
Général
1 mois

De toute façon ils se comportent comme des enfants

Dom
Dom
1 mois

Ps de cordon sanitaire avec les extrémistes ?

974
974
1 mois

La.gauche doit être unie.

Ste Suzanne
Ste Suzanne
1 mois

La situation est grave pour les petits
Mais pas pour l heure mandat le RN n est pas sur toute l île la où je suis je ne voterai pas pour vous
Dans une commune ou le communiste nous vole fraude depuis des années

Jeff
Jeff
1 mois

Unissez-vous bordel !

Honte à vous
Honte à vous
1 mois

Dans l'Hexagone, toutes les forces de gauche sont arrivées à trouver un accord en quelques heures malgré leurs différences profondes tout simplement parce que le pays est en grave danger. A La Réunion les forces de "gos" en sont à discuter le bout de gras pour sauver leur petit fauteil, leur petit mandat.... zot la point la honte !

Bruno Bourgeon
Bruno Bourgeon
1 mois

Si on fait appel à moi comme candidat du front populaire dans la sixième circonscription de La Réunion, je veux bien assumer cette candidature. Frédéric Maillot s'attaquera à la mairie de Sainte-Marie et laissera son poste de député qu'il vient de perdre par dissolution.

André. Hotebourg
André. Hotebourg
1 mois

L’extrême droite est plus qu’à notre porte et vous vous dansez le sega pour les prochaines échéances électorales arrêtez la politique

Etheve bernard
Etheve bernard
1 mois

Soyez constructif

Oscar
Oscar
1 mois

Déjà les désaccords,avant d' avoir fait l'union ,n'en parlons pas s'ils arrivent au pire pouvoir que la France insoumise.

Lesport
Lesport
1 mois

Madame Bello était en représentation de la flammmmmmmme avec un discours importannnnnnnnnnt

Alfred
Alfred
1 mois

selly le macroniste signataire de la plate forme de la gauche qui ressemble plus à un torchon qu'à autre chose.Le moment est gravissime en France et ces nabots ne pensent qu à leurs carrières politique .il a compris que la mairie de Saint-Benoît va lui échapper en 2026 et veut user de tout les subterfuges pour sauver ses fesses.
vous êtes misérables

Payet Rene
Payet Rene
1 mois

Bon arrêtez vos conneries l’heure est grave

Kamarad
Kamarad
1 mois

Voyons madame Bello est au dessus de tout cela

Gege
Gege
1 mois

La réunion tremble

Belamour
Belamour
1 mois

Po po po ça chauffe