Si le Front populaire l'emporte

Jean-Luc Mélenchon propose (entre autres noms) Younouss Omarjee comme Premier ministre

  • Publié le 25 juin 2024 à 16:14

Le premier tour des législatives 2024, c'est à peine dans quelques jours. Interrogé lundi 24 juin 2024 sur France 2 dans l'émission "l'Événement", Jean-Luc Mélenchon rappelé ne pas avoir d'ambition de devenir Premier ministre. Toutefois, il a sorti plusieurs noms supposés de sa poche en cas de victoire. Parmi eux, le Réunionnais, député européen, Younous Omarjee (Photo : www.imazpress.com)

"J’ai des noms à vous proposer : Manuel Bompard, Mathilde Panot, Clémence Guetté, Eric Coquerel, Younous Omarjee…", a-t-il déclaré.

Il évoque le nom du Réunionnais en arguant "je peux proposer le président de la commission des régions au parlement européen, Younous Omarjee, le nouveau grand homme de La Réunion".

Rappelant au passage "moi je peux être un ministre parmi d'autres ou pas du tout".

Toutefois, s'il ne veut pas s'imposer, il a déclaré : "je suis un atout", estimant qu’"un programme nécessite des gens qui ont de l’expérience et du caractère". "Mélenchon, c’est un nom qui fait ouvrir les portes quand on est dans les quartiers populaires", a-t-il plaidé.

- Il évoque un malentendu -

Jean-Luc Mélenchon répond notamment à la vague de critiques soulevée par ses propos tenus samedi, où il affirmait avoir "l'intention de gouverner", assurant que cette phrase a été prononcée "dans le flot de la discussion".

"Je ne fais pas une carrière, tout cela est derrière moi", ajoute-t-il, soutenant toutefois à nouveau "ne pas s'imposer" mais ne pas "s'éliminer" non plus.

Jean-Luc Mélenchon fustige "les petites guerres internes" et appelle à se concentrer sur "les efforts sur la victoire".

La cheffe des Écologistes explique à l'AFP qu'au sein des différents partis qui composent l'alliance de gauche, le PS, LFI, le PCF et les Ecologistes, "il y a un accord pour dire que le Premier ministre devra être trouvé au consensus parmi les différentes forces politiques", affirme Marine Tondelier.

"Jean-Luc Mélenchon n'est pas le leader du Nouveau Front Populaire et il ne sera pas Premier ministre".

www.imazpress.com/redac@ipreunion.com

guest
6 Commentaires
Dom
Dom
3 semaines

Il faut le débrancher, le gars.
Dangereux.

Missouk
Missouk
4 semaines

Mélenchon nous em... Qu'il se taise ! Croisons les doigts pour que le NPF l'emporte. Ensuite, il faudra proposer des noms, et seulement ensuite, d'autant qu'il oublie Ruffin, Autain... qui commencent comme d'autres à s'opposer à son égocentrisme! La gauche, ce n'est plus lui !

Sophie
Sophie
4 semaines

L' élection n'a pas encore eu lieu que Mélenchon distribue le poste de premier ministre à Omarjee,et pourquoi pas son cher ami Ratenon,car la république selon lui c'est Mélenchon disait il la république c est moi et aussi la police tue.

Et alors
Et alors
4 semaines

Castel à bien été premier ministte !

Attal est bien premier ministre !

Meluchi
Meluchi
4 semaines

Mais li est drôle Mélenchon

HULK
HULK
4 semaines

Mdr!