Avant la prochaine saison cyclonique

EDF : des équipes de Martinique et de Corse en renfort pour sécuriser le réseau électrique

  • Publié le 5 juin 2024 à 12:43
  • Actualisé le 5 juin 2024 à 16:52

Pendant 15 jours, EDF fait intervenir des équipes de Martinique et de Corse en renfort afin de sécuriser le réseau de distribution d'électricité avant la prochaine saison cyclonique. En janvier 2024, un peu plus de 150.000 clients ont été privés d'électricité après le passage du cyclone Belal. Aujourd'hui, si la question d'enfouissement du réseau revient sur la table, les équipes EDF entament en priorité les réparations définitives du réseau aérien (Photo : sly/www.imazpress.com)

Après le passage du cyclone Belal, les équipes EDF ont été mobilisées pendant deux semaines pour des dépannages provisoires. Aujourd'hui, elles doivent revenir sur près de 1.000 sites, à l'image du chantier au 54 rue Louis Hoarau, à Sainte-Suzanne, où étaient présents le directeur d'EDF Réunion, Dominique Charzat, et le président de la Sidélec, Maurice Gironcel.

"Ce sont des petits chantiers sur basse tension. Il y a besoin de faire ces réparations, qui prennent du temps, pour que les réseaux soient solides et robustes pour la prochaine saison cyclonique", détaille Dominique Charzat.

EDF Réunion a fait appel à des équipes de renfort martiniquaises et corses, faute de temps des équipes de l'Hexagone. "Les collègues de métropole sont très occupés suite aux tempêtes qu'il y a eu en Bretagne et en Normandie, avec des gros chantiers de réparation. Ils sont également fortement mobilisés pour les Jeux olympiques pour sécuriser l'alimentation électrique", indique le directeur d'EDF Réunion. Regardez

Lire aussi - Pas d'eau, ni d'électricité... des dizaines de milliers de foyers coupés du monde

- Vers un enfouissement du réseau électrique ? -

Après l'épisode Belal, et les coupures d'électricité ayant touché 150.000 personnes, la question de l'enfouissement du réseau électrique est revenue sur la table. Sidélec avait demandé à l'État des financements supplémentaires dans le cadre du Fonds vert pour avoir une politique d'enfouissement des réseaux.

"Dire qu'il faut enfouir tous les réseaux, c'est un non-sens économique. Par contre, il faut un grand plan d'enfouissement des réseaux, intelligent, étalé sur cinq, dix ou quinze ans", souligne Maurice Gironcel. Regardez

Lire aussi - L'impossible enfouissement de la totalité du réseau électrique pour faire face aux cyclones

Aujourd'hui, plus de 55% du réseau est sous-terrain et la construction de réseau neuf se fait majoritairement sous terre.

"Le programme d'enfouissement du réseau est assez conséquent, prendra de nombreuses années et nécessite beaucoup de travail. Mais on ne pourra pas faire massivement de l'enfouissement avant la prochaine saison cyclonique. La priorité c'est de sécuriser le réseau aérien", confie Dominique Charzat. Regardez

www.imazpress.com/redac@ipreunion.com

guest
1 Commentaires
Missouk
Missouk
2 semaines

Sympa l'entre-aide. Merci !