Concertation citoyenne

La Cinor demande l'avis des Réunionnais.e.s pour son plan mobilité

  • Publié le 14 octobre 2023 à 18:00

Dans le cadre de son plan mobilité, la Cinor organise trois ateliers de concertation citoyenne à Saint-Denis, Sainte-Suzanne et Sainte-Marie les 27, 28 et 30 octobre 2023. Nous publions leur communiqué ci-dessous ( photo : rb/www.imazpress.com) (Photo CINOR photo Sly imazpress)

Le plan mobilité qu'est ce que c'est ?

Organiser les déplacements de plus de 200 000 habitants, auxquels s’ajoutent ceux des usagers du territoire, des touristes et le transport des marchandises, c’est la vocation du Plan de mobilité, un outil de planification en cours d’élaboration. Le nouveau Plan de mobilité établira, pour les 10 prochaines années, plusieurs orientations afin de répondre aux besoins de mobilité du territoire :

- Développer des transports collectifs performants
- Redistribuer l’espace public pour un usage raisonné de la voiture
- Favoriser des modes de déplacements alternatifs à la voiture
- Organiser la circulation des marchandises et des livraisons
- Instaurer une culture de la mobilité durable et décarbonée…

Venez discuter et enrichir les orientations et les actions proposées par la Cinor:

Trois ateliers de concertation mobilité sont organisés dans chacune des communes :

– Le 27 octobre 2023 à 17h, Salle du Conseil Communautaire de la CINOR

– Le 28 octobre 2023 à 10h, Médiathèque Aimé Césaire à Sainte-Suzanne

– Le 30 octobre 2023 à 17h, Auditorium de l’école de musique de Beauséjour à Sainte-Marie

Les échanges sont animés par les bureaux d’études Ingerop et Techné Cité.

Venez nombreux !

guest
1 Commentaires
Jean-Claude GENEST
Jean-Claude GENEST
9 mois

Oh oui, je veux bien, tout ça, mais le 18 août 2020, j'avais écrit à la CINOR Direction Transports et Déplacements pour demander d'aménager un trottoir indispensable pour les piétons qui doivent marcher 300 m sur la route à Saint-Bernard entre la Léproserie et Terre de Mire: TROIS ANS APRÈS, RIEN ! Le 28 novembre 2022, j'avais mailé à la CINOR DGA pour signaler un bloc rocheux qui empiète dangereusement sur le chemin de Saint-Bernard 50 mètres après le pont de la Grande Ravine, en obligeant les autos et bus à faire un écart. Le pont à été refait, mais il n'y a pas eu un seul coup de pelle pour enlever le galet de 80 cm de diamètre. J'avais eu une réponse, le dossier suivait. Mais deux ans après ,rien, rien, rien. Alors c'est bien beau ces parlotes, mais LES USAGERS ATTENDENT DES ACTES !