Après le passage de Belal

EDF Réunion : la quasi-totalité des clients devrait être réalimentée lundi

  • Publié le 26 janvier 2024 à 10:56
  • Actualisé le 26 janvier 2024 à 17:07

Onze jours exactement que le cyclone Belal a frôlé La Réunion, faisant de nombreux dégâts et laissant des milliers de Réunionnais dann fénoir. Selon EDF, au vendredi 26 janvier, 3.000 personnes étaient encore privées d'électricité. Mais tous ou presque devraient retrouver la lumière ce lundi. Ce vendredi, un peu moins de deux semaines après le passage de Belal, EDF a tenu à faire un premier bilan, tout en rappelant ses missions de service public dans la gestion de cette crise cyclonique (Photos : sly/www.imazpress.com)

Dominique Charzat, directeur régional d'EDF Réunion l'a dit, "la sortie de crise est prévue ce lundi, la quasi-totalité des clients sera réalimentée, deux semaines après le passage du cyclone Belal". Il se félicite "c’est une première à La Réunion, qu’après un cyclone de cette importance, nous pouvons rétablir l’intégralité du service public". Cependant à ce jour, "il y a encore 3 000 foyers privés d'électricité".

Retrouvez ici son interview :

 

Toutefois lundi, "il restera peut-être quelques pannes individuelles générées par un nouvel événement climatique, la tempête tropicale Candice, qui a impacté le sud et a entraîné des pannes supplémentaires sur lesquelles nous travaillons actuellement", souligne le directeur régional.

- Bilan des dégâts après Belal -

EDF annonce après le passage de la tempête Belal un bilan "de sept lignes HTB (haute tension B) non alimentées, ce qui a entraîné l’isolement de la zone de Takamaka". À noter également "165 pannes HTA (haute tension A) et sur le réseau de la basse tension (BT), 10 000 clients impactés en 48 heures". Au total, "150 000 clients ont été privés d’électricité, soit 35% des clients de l’île" détaille Dominique Charzat.

Pour accélérer un retour à la normale, l’entreprise a mobilisé "cinq hélicoptères, 200 techniciens, 100 salariés d’entreprises partenaires, et 100 agents en renfort venant de la métropole". De leur côté, le service client a répondu à "22 000 appels, 24h/24, 7 jours sur 7, grâce au travail de 50 personnes", se félicite l’entreprise.

Dominique Charzat rappelle également l’importance de leur politique d’élagage durant ce cyclone : "si nous n’avions pas eu cette politique, il y aurait eu davantage d’accidents avec le passage de Belal".

- Une rencontre avec le député Jean-Hugues Ratenon -

Le directeur régional d’EDF Réunion est également revenu sur le courrier que le deputé LFI-NUPES Jean-Hugues Ratenon lui a adressé vendredi 19 janvier : "Monsieur le Directeur, vous avez failli dans votre mission de service public." L’élu pointe du doigt : "un manque d’anticipation qui coûte très cher aux Réunionnais. Un service défaillant et indigne d’un pays développé."

Découvrez la réponse de Dominique Charzat :

Une rencontre aura lieu entre Dominique Charzat et Jean-Hugues Ratenon lundi 29 janvier.

Lire aussi - Dix jours après Belal, 10.000 personnes encore privées d'eau ou d'électricité

lc/www.imazpress.com/redac@ipreunion.com

 

guest
1 Commentaires
Marécage
Marécage
1 mois

Mi comprend pas, combien de renforts la débarqué juste après belal. Et là toujours pas d électricité