Tribunal de commerce

Redressement judiciaire du JIR : poursuite de la période d'observation jusqu'au 29 mai

  • Publié le 5 avril 2024 à 06:14

Le tribunal de commerce a tranché ce jeudi 4 avril 2024 : le Journal de l'île (JIR) va pouvoir bénéficier d'une poursuite de la période d'observation, jusqu'au 29 mai prochain. Un nouveau sursis pour le média, qui a été placé en redressement judiciaire le 10 janvier dernier (Photo sly/www.imazpress.com)

"Pour l'instant, on a obtenu le soutien des investisseurs, c'est un soulagement" déclare Eric Boyer, délégué du personnel du JIR, à la sortie de l'audience. 

"En l'état, le tribunal estime que le JIR a des capacités de financement suffisant pour permettre la continuation de l’activité", a indiqué le président du tribunal de commerce. Les salaires du mois de mars ont également été versés aux salariés du journal, un point positif pour le tribunal. 

Liquidation immédiate, liquidation avec poursuite d'activités - comme celle dont le Quotidien a pu bénéficier -, le temps de trouver un repreneur ou prolongation du redressement judiciaire avec la mise en place d'un plan social économique : le tribunal de commerce devait se décider entre ces trois options. Finalement, il a décidé de laisser encore un peu de sursis au titre de presse.

Ce mercredi, le média local faisait lui aussi face au tribunal de commerce de Saint-Denis, à l'instar du Quotidien. Placé en redressement judiciaire en janvier 2024, l'avenir du JIR et cinq de ses filiales (JIR, JIR OI, Clicanoo, Recto verso, Régie espace publicitaire et Distrib presse OI) est suspendu.

"Quel que soit le délibéré, il y aura quand même dans les deux journaux une casse sociale. Il y a des salariés qui restent à terre, des journalistes qui restent à terre, qui ne trouveront pas de boulot. Ça, c'est grave" témoignait en sortant de l'audience Jacques Tillier, le président du JIR.

Une nouvelle audience est fixée le 29 mai prochain pour évaluer les perspectives d'évolution.

Lire aussi - Le Journal de l'Île fixé sur son sort ce jeudi à 13h30

Lire aussi - Presse écrite : le Quotidien ouvre une nouvelle page, le Journal de l'Île dans l'incertitude

lc/www.imazpress.com/redac@ipreunion.com

 

guest
1 Commentaires
Mi dit mi pense
Mi dit mi pense
2 semaines

Comme d'habitude grande gueule pour si peu ...

C'est du tillier