La nécessité d’une union

Législatives : à gauche, la plateforme réunionnaise appelle à un accord

  • Publié le 12 juin 2024 à 16:46
  • Actualisé le 24 juin 2024 à 05:23

Dans un peu moins de trois semaines, le 30 juin 2024, les électeurs sont appelés aux urnes pour des élections législatives anticipées. Face à la montée de l'extrême droite et à l'arrivée en tête des européennes de Jordan Bardella, la plateforme de gauche appelle à l'union et à un "accord circonscription par circonscription". Reste à savoir si cette union prendra forme au sein de la gauche locale (Photo d'illustration : www.imazpress.com)

Dans un communiqué, la plateforme réunionnaise a déclaré : " la France connaît depuis ce dimanche une crise politique inédite par son ampleur avec les résultats des élections européennes et l’annonce de la dissolution de l’Assemblée nationale".

"Nous devons répondre aux attentes des Réunionnaises et des Réunionnais."

"Nous proposons ainsi un accord, circonscription par circonscription, qui permette de créer un véritable élan d’espoir et de détermination pour mener les combats politiques qu’exige la situation", ajoute la plateforme de gauche, portée par Ericka Bareigts, Maurice Gironcel, Patrice Selly, Geneviève Payet, Olivier Hoarau et Jacques Técher.

"Pour cela, il nous faut choisir des candidatures capables de créer un large consensus, en opposition claire au populisme d’extrême-droite, pour offrir de véritables perspectives de succès électoraux pour protéger les familles réunionnaises et notre territoire."

- La nécessité d'une union -

La plateforme de gauche en appelle à un "front populaire". "Il ne nous reste que quelques jours pour établir une union forte, progressiste, qui défende nos valeurs."

"Nous avons une responsabilité historique de se dresser contre l’arrivée de l’extrême-droite au pouvoir en France. Nous avons surtout la lourde tâche de proposer et mettre en œuvre des politiques de justice sociale, écologique, et économique, pour nous, Réunionnaises et Réunionnais, ici comme aux niveaux national et européen."

Une union, seule solution face à la dissolution et à la montée de l'extrême droite. Un avis partagé par plusieurs élus de gauche de La Réunion.

"Ce qui est important, c'est de faire front face à l'extrême droite", déclarait Karine Lebon, députée divers gauche de la 2ème circonscription. "La macronie est terminée et c'est désormais à la gauche d'instaurer une alternative crédible et cohérente."

"La gauche unie a une responsabilité et une obligation celles de s'unir et de faire front pour être le candidat anti-Macron et s'opposer à la politique de droite menée par le président", lance à son tour Emeline K'Bidi, députée divers gauche de la 4ème circonscription.

"On en appelle à l'union la plus large des forces de gauche et progressives pour faire barrage à l'extrême droite" avait lancé Perceval Gaillard, député LFI de la 7ème circonscription.

"Nous formulons de nos voeux l’espoir d’une démarche unitaire qui conduise à la victoire des progressistes, pour La Réunion, aux prochaines élections législatives. Seul ce rassemblement des forces de progrès pourra contrer la montée de l’extrême-droite et répondre aux attentes des Réunionnais" écrit pour sa part le PLR dans un communiqué publié lundi après-midi.

Lire aussi - Élections européennes : la gauche unie est le seul rempart face au RN 

Lire aussi - Pour une alternative crédible aux droites, les forces de gauche doivent se rassembler

Lire aussi - Après le séisme de la dissolution, une campagne éclair démarre

www.imazpress.com/redac@ipreunion.com

guest
8 Commentaires
HULK
HULK
1 mois

Surtout ceux que l'on a vus avec le drapeau palestinien bien sûr? Et Olivier FAURE qui a trahi, comme CIOTTI pour préserver quelques sièges. Ils sont tous pourris mon cher Missouk. Si vous les aviez fréquentés vous le sauriez. Ou alors vous l'avez fait et vous vous voilez la face. Hélas.

974
974
1 mois

On remet les mêmes. Et on remplace Bassire por qqun.de gauche.

Missouk
Missouk
1 mois

Qu'on reconduise les sortants qu'on a beaucoup vu à l'Assemblée, point barre!

Electeur
Electeur
1 mois

Plus jamais des députés tel que Mathilde panot et les semeurs de troubles dans l' hémicycle et les anciens reconvertis tel poudroux ou maître Morel.

Surpriz
Surpriz
1 mois

Le RN se voit déja ainsi que ts les
Nabots Fachos et péteux qui les suivent.
Mais, on dirait qu'ils ont la trouille,
La Peur du Front Populaire surement !
Take Care !

HULK
HULK
1 mois

La gauche qui a fait élire MACRON vient pleurer,menacer,faire des alliances contre-nature pour garder ses avantages. Où il est GLUCKSMANN? Il a fait un très bon score, meilleur que LFI,et on ne l'entend plus.Il faut les écouter sur les ondes tous les politicards pourris qui nous gouvernent. Ils ont peur. Ils nous promettent le pire, mais on y est déjà. Ils ne reconnaissent même pas que ce sont eux qui nous ont amenés où nous sommes. Une indignité et MACRON qui joue à l'apprenti sorcier,MACHIAVEL de deuxième zone pour essayer de protéger les acquis de ses copains. Foutez-moi tout çà dehors.

Kaz
Kaz
1 mois

Au secours, la France n’a pas besoin de députés hollandais, voire macron- compatible! Les Français ont déjà donné et ils ont gagné Macron!. Ils veulent maintenant des mesures sociales et l.améliorations des services publics pas des CICE

Kunta Kinté
Kunta Kinté
1 mois

» La première secrétaire de la fédération du PS à La Réunion » macron compatible se raconte des histoires pour un appel à l’union, une menteuse.

La guerre est déclarée pour les régionales 2028, en lançant la candidature de Gérard Françoise, un socialiste perdu dans la 6e contre le sortant, le » ti garçon » de Bello, F. Maillot. Tout le monde sait que Bello, islamo gauchiste fait tout pour faire réélire les sortants de la 2e,4e,5e, 6e et 7e …

Dans la 1ère, le sortant Naillet P. est un socialiste macron compatible se réveille de temps en temps de sa longue sieste pour des communiqués, tribunes libres