[PHOTOS] Congrès extraordinaire (actualisé)

Jacky Balmine nommé officiellement secrétaire général de la CGTR

  • Publié le 23 mars 2024 à 15:38
  • Actualisé le 23 mars 2024 à 18:13

Après avoir validé le 13 janvier 2024 la composition de son Bureau confédéral, avec à sa tête Jacky Balmine, la Confédération générale du travail à La Réunion (CGTR) tenait ce samedi 23 mars, à Saint-Denis, un congrès extraordinaire pour valider définitivement cette composition. A la suite du vote, la nomination de Jacky Balmine à la tête du syndicat est validée. Après plusieurs mois de tumulte, le syndicat historique semble avoir retrouvé un semblant de stabilité (Photo d'illustration rb/www.imazpress.com)

En janvier dernier,  les huit nouveaux membres de ce bureau confédéral ont été désignés : Jacky Balmine comme secrétaire général, Linda Diblar, Georges Caro, Sandra Menuel et Pierrick Ollivier nommés secrétaires confédéraux. Raymond Payet devient trésorier, Loïc Désirée, trésorier adjoint et Patrick Grondin est nommé membre.

Ce bureau a été confirmé ce samedi.

Ce congrès marque un retour au calme au sein du syndicat, traversé par une crise après l'éviction de Jacques Bughon de son poste de secrétaire général.

- Des mois de tensions -

En effet, il a été été évincé le 19 mai 2023, comme annoncé par Imaz Press. L'ancien dirigeant avait été mis à l'écart après avoir été mis en cause dans un dossier de non-paiement des cotisations sociales.

Le 2 novembre, une mandataire judiciaire a été nommée par le tribunal judiciaire de Saint-Denis. Elle a été désignée pour être en poste durant six mois.

Le tribunal avait pris cette décision pour assurer le maintien et la continuité de fonctionnement du syndicat dans l'attente du congrès extraordinaire de la centrale syndicale et la nomination d'un nouveau secrétaire confédéral.

Lire aussi : CGTR : Jacques Bhugon révoqué, son successeur toujours pas désigné

Comme nous vous le révélions, dès le mercredi 12 avril 2023, c'est notamment une dette importante – près de 94.000 euros – non réglée par Jacques Bhugon, alors dirigeant de la fédération métallurgie, qui a provoqué le trouble au sein de la confédération.

Ces 94.000 euros correspondent à des cotisations sociales réclamées par la Caisse générale de sécurité sociale (CGSS) pour la période allant de janvier 2017 à décembre 2022.

La CGSS indiquait dans un courrier, que nous avons en notre possession, que "l'échéancier accordé à la suite de la crise (Covid - ndlr) n'ayant pas été honoré, vous (la fédération – ndlr) ne pouvez plus bénéficier de la remise d'office de vos majorations de retard associées".

Lire aussi - Révocation : Jacques Bhugon n'est plus le secrétaire général de la CGTR

Lire aussi - La sécurité sociale réclame plus de 94.000 euros à la fédération métallurgie de la CGTR

www.imazpress.com/redac@ipreunion.com

 

guest
5 Commentaires
le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cat
le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cat
1 mois

Jacky Balmine, la Confédération générale du travail à La Réunion (CGTR) , au boulot à présent, on t'a connu turbulent sur les bancs du collège privé Saint Michel, espérons que le passé est à effacer ...

Nous comptons sur Kunta Kinté pour y remédier au cas tu pars de travers !!!

le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix? te guette en ces temps de pénitence et de carême .

Au nom du Père
du Fils
et du Saint Esprit
Amen !

Sya
Sya
1 mois

La CGT promeut les femmes. Il serait temps que la CGTR en fasse de même.

Kunta Kinté
Kunta Kinté
1 mois

au modérateur " chapeau bas ! "

Bonne journée !

Bon début de fin de semaine à toute l'équipe imaz press !

NourtrouV

Kunta Kinté
Kunta Kinté
1 mois

Au modérateur de imaz press si prompt à informer les internautes, rien sur marie (supprimé pour prise à partie - modérateur) bello, communiste au sujet de l'article qui circule sur les réseaux sociaux :

" Faits divers | Politique
Non renouvellement d’emplois à la Région : Le tribunal administratif donne raison aux agents « brutalement » remplacés "

Ce vendredi 22 mars 2024, la juridiction administrative a donné raison aux onze requérants dont les contrats n'ont pas été renouvelés malgré leur expérience

Un préjudice important pour la société réunionnaise puisque l’intérêt général a été scandaleusement sacrifié au profit du clientélisme et du népotisme mis en place par Madame Huguette Bello et ses colistiers », poursuit le conseil St-Paulois qui rappelle avoir déposé une plainte pénale il y a un an.

Comme disait MARCHAIS Georges, syndicaliste, communiste d'un autre siècle " C'est un SCANDAAAAALLLL "

Kunta Kinté
Kunta Kinté
1 mois

Jacky Balmine comme secrétaire général, un ancien marmaille du collège privé Saint Michel, a fait du chemin ...

Monwar, trajet de lumière à toi !

Mais, Kunta Kinté sera très vigilant sur ta politique de syndicaliste

La phrase qui tue :

le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix?

Les syndicalistes ont tellement l’habitude de ne rien faire que lorsqu’ils font grève , ils appellent çà une journée d’action
Coluche
Artiste, Comique (1944 - 1986)