Deux candidats à sa reprise

Le Quotidien : deux offres de reprise présentées, le délibéré sera rendu mercredi

  • Publié le 27 mars 2024 à 18:07
  • Actualisé le 27 mars 2024 à 20:24

Ce mercredi 27 mars 2024 se joue l'avenir du journal local Le Quotidien devant le tribunal de commerce de Saint-Denis. Placé en liquidation judiciaire en octobre de l'année passée, trois repreneurs possibles se sont fait connaitre en début de mois. Sur ces trois offres, une a été retirée. Celle du patron du Journal de l'Île, représentant la société Newco. Reste donc trois autres options : la reprise par ICP Roto, Média Capital Réunion ou une liquidation du journal. Le délibéré sera rendu le mercredi 3 avril. (Photo photo RB/www.imazpress.com)

Les 49 salariés du Quotidien restent donc dans l'attente de cette décision qui va sceller leur avenir au sein ou pas de l'entreprise.

Deux offres s'opposent. Celle d'ICP Roto d'Alfred Chane-Pane. L'offre prévoit de créer une société dotée de près d'1,5 million d'euros de capital social et un million en compte courant d'associé pour démarrer l'activité", indique Le Quotidien.

Toutefois, cette offre "ne reprend que 10 des 49 salariés et aucun journaliste".

Celle de Média Capital Réunion détenu par Henri K.Nijdman, "possède (pour l’heure) un capital social limité à 1 000 euros et peut compter sur 500.000 euros d’apport en compte courant d’associé", précise le journal. "Côté social, son offre reprend 27 salariés, soit 55 % de l’effectif, dont 15 journalistes (25 journalistes prévus à terme)".

Jacques Tillier ayant préféré retirer son offre de reprise pour New Co.

En attendant la décision, le travail du média se poursuit, sachant que la période d'activité du Quotidien court jusqu'au 4 avril 2024 avec peut-être une ultime parution à cette date-là.

Lire aussi - Le Quotidien en liquidation : trois offres déposées pour le journal réunionnais

Lire aussi - Tribunal de commerce : un délai de trois mois accordé au Quotidien pour trouver un repreneur

- Le Quotidien en liquidation judiciaire -

En cessation de paiements depuis le 15 septembre dernier, le Quotidien a été placé en liquidation judiciaire le 4 octobre à la demande de Carole Chane-Ki-Chune, présidente de la société éditrice.

Le tribunal avait accordé trois mois à la direction pour trouver un repreneur, avec une date limite de dépôt fixée au 15 novembre. Une seule offre avait été déposée, par la société Média Capital, présidée par Henri J.Nijdam (Le nouvel Economiste).

Cette offre était conditionnée "au rachat dans la foulée du Journal de l’île afin de regrouper l’exploitation des deux journaux tout en conservant deux publications et rédactions séparées" a détaillé Le Quotidien. Une condition irrecevable alors que le JIR n'est pas – encore – en liquidation judiciaire.

Le titre de presse a cependant bénéficié d'un coup de pouce de la Région, qui a voté en commission permanente le 1er décembre une aide de 600.000 euros. Cette somme permettra de couvrir les salaires des employés du Quotidien pour une période de trois mois.

Lire aussi - Région : une aide de 600.000 euros et des discussions avec des entreprises pour relancer le Quotidien

www.imazpress.com/redac@ipreunion.com

guest
3 Commentaires
Kunta Kinté
Kunta Kinté
2 semaines

La justice sous les cocotiers, peut être " Qu’un magistrat soit syndiqué pose déjà un problème au regard de la neutralité dont il se doit de faire preuve ... “ Certes, on est toujours le con de quelqu’un “

Un challenge formidable pour M. Pierrot DUPUIS, ancien journaliste de le Quotidien de 1977 à ... ???

HULK
HULK
2 semaines

Qui sont les généreux contributeurs au projet ICP Roto?

Hessmann
Hessmann
2 semaines

Mercredi 3 avril pas mardi