Ça s'est passé cette semaine sur Imaz Press

VMAC, radiers, pétition, EDF et légumes

  • Publié le 23 mars 2024 à 01:58
  • Actualisé le 23 mars 2024 à 10:46

Retour sur les actualités qui ont marqué la semaine du lundi 18 mars au vendredi 22 mars 2024 • Lundi 18 mars - VMAC : un produit en vente libre et pourtant potentiellement dangereux selon les professionnels de santé • Mardi 19 mars - Double objectif pour un vaste chantier : détruire 78 radiers, construire 78 nouveaux ouvrages • Mercredi 20 mars - "Non à la délinquance venue de Mayotte" : la pétition de tous les (dangereux) amalgames • Jeudi 21 mars - EDF : l'impossible enfouissement de la totalité du réseau électrique • Vendredi 22 mars - Les fruits et légumes sont (trop) chers : des commerçants refusent de les vendre (Photo photo Sly/www.imazpress.com)

• Lundi 18 mars - VMAC : un produit en vente libre et pourtant potentiellement dangereux selon les professionnels de santé

 Depuis quelques temps, le VMAC (Various Mix Actif Cannabinoids) a fait son apparition à La Réunion dans les magasins de vente de CBD (cannabidiol) et dans certaines stations-service. Ce cannabinoïde, non classé comme stupéfiant, regroupe des molécules présentes notamment dans le cannabis. Il ne dépasse pas la limite légale pour être proposé en vente libre, mais il suscite l'inquiétude des professionnels de santé. Ils soulignent que les connaissances sur le produit - bénéficiant d'un vide juridique -, restent floues et que ses effets sont semblables à ceux du cannabis

• Mardi 19 mars - Double objectif pour un vaste chantier : détruire 78 radiers, construire 78 nouveaux ouvrages

Depuis 2016, le conseil départemental a lancé un large chantier pour supprimer les radiers submersibles à chaque grosse pluie pour les remplacer par de nouveaux ouvrages. Des travaux nécessaires alors que chaque année, les fortes précipiations sont à l'origine de gros problèmes de circulation, voire d'accidents. Depuis début 2024, trois personnes ont en effet perdu la vie en tentant de traverser des radiers communaux submergés. Le plan suppression des radiers continuent donc d'être appliqué, avec, à terme, la destruction de 78 ouvrages départementaux.

• Mercredi 20 mars - "Non à la délinquance venue de Mayotte" : la pétition de tous les (dangereux) amalgames

Ce lundi 18 mars 2024, les rédactions de l'île ont reçu une invitation à signer une pétition dénommée "Vive le vivre-ensemble, non à la délinquance venue de Mayotte à La Réunion". Lancée le matin même, elle a déjà réuni près de 600 signatures. Mais entre propositions illégales, commentaires racistes et stigmatisation, ce collectif qui veut "simplement exprimer un ras-le-bol" face à "une violence imposée" semble se perdre dans les amalgames.

• Jeudi 21 mars - EDF : l'impossible enfouissement de la totalité du réseau électrique

Le 15 janvier 2024, le cyclone Belal frappait La Réunion. Lors de ce passage rapide mais dévastateur, le réseau électrique de l'île a particulièrement souffert, laissant de nombreux Réunionnais dann fénoir. En tout, 150.000 clients ont été privés d'électricité. Et des milliers ont été privés d'eau suite à l'absence d'électricité pour les stations de pompage. Une situation qui a provoqué la colère de nombreux habitants, se posant la question – à l'instar de certains élus – pourquoi la totalité du réseau électrique de La Réunion n'est-il pas souterrain ? Tout simplement car cela n'est pas possible face au relief de notre île, indique EDF

• Vendredi 22 mars - Les fruits et légumes sont (trop) chers : des commerçants refusent de les vendre

Après le passage du cyclone Belal 15 janvier 2024, le prix des fruits et légumes s'est envlée à La Réunion. Depuis, ils peinent à redescendre. Une situation qui force les restaurateurs à s'adapter. Changements de menu ou augmentation des prix, chacun a sa stratégie. Certains primeurs ont même décidé de ne plus vendre certains fruits et légumes.

www.imazpress.com / redac@ipreunion.com

guest
0 Commentaires