Pollution lumineuse

Cilaos : plus de 600 pétrels échoués en quelques jours, les éclairages toujours allumés

  • Publié le 19 avril 2024 à 09:49
  • Actualisé le 19 avril 2024 à 10:01

L'hécatombe continue du côté de Cilaos : depuis ce jeudi 18 avril 2024, environ 600 pétrels se sont échoués, déboussolés par les lumières présentes dans la commune. Pour le quatrième soir d'affilé, ce mercredi, le stade de Cilaos était allumé, tout comme les éclairages publics. Ce sont plus de 60 pétrels qui se sont échoués dans cette même nuit. La Société d'études ornithologiques de La Réunion (Seor) se mobilise depuis le début de la semaine pour sauver les oiseaux. Une situation qui provoque la colère chez les bénévoles. Du côté de la municipalité, pas de réponse (Photo : sly/www.imazpress.com)

"La catastrophe se poursuit : plus d'une soixante d'échouages la nuit dernière (mercredi ; ndlr) à Cilaos. La météo était pourtant bonne et seuls les éclairages publics étaient allumés" regrette l'association. "Le maire refuse toujours d'éteindre les éclairages" ajoute-t-elle.

En tout, 600 pétrels échoués en quatre nuits à Cilaos.

Contactée, la mairie de Cilaos n'a pour l'heure pas donné suite.

La municipalité qui, lors d'un précédent article, avait expliqué que "la commune a engagé des travaux de modernisation de son réseau d'éclairage public pour plus de 500.000 euros en partenariat avec le Sidelec par un remplacement de plus de 80% des luminaires sur tout le territoire".

"Ces nouveaux lampadaires sont étudiés spécifiquement pour diminuer considérablement l'impact sur les pétrels et la faune nocturne, avec également un dispositif de graduation de la luminosité", avait ajouté Jacques Técher

"Cette année 2024, en plus de l'extinction sur les sites sportifs, deux phénomènes se sont conjugués. Premièrement, deux sites non maîtrisés : la caserne du SDIS et une menuiserie privée, tous deux situés en hauteur avec des spots lumineux et une météorologie défavorable ces deux derniers jours avec un brouillard épais, ont provoqué ce phénomène d'échouage", ajoute l'édile.

Le Sdis qui n'a pas non répondu à notre sollicitation.

- Une situation qui se répète -

En 2015 déjà, 200 pétrels s'étaient échoués sur le stade de Cilaos, attirés par les lumières.

Toujours à Cilaos, en 2018,  75 jeunes pétrels avaient été récupérés à Cilaos. Désorientés par les éclairages du stade, ils se sont échoués sur le site.

En 2023, 1.035 jeunes pétrels de Barau ont été pris en charge la Seor. 91% d'entre eux ont pu être sauvés et relâchés. "D'où l'importance pour les Réunionnais comme (et surtout) pour les collectivités, d'accentuer les actions en faveur de la préservation de ces oiseaux endémiques de l'île" avait alors commenté la société ornithologique

Lire aussi - Cilaos : plus de 150 pétrels retrouvés échoués cette nuit

- Alerte sur la pollution lumineuse -

"Ce qui explique cet échouage ce sont les éclairages", nous expliquait Léo Chevillon dès mardi. "Depuis février nous demandons que les éclairages publics soient éteints mais à Cilaos ils étaient allumés."

À cela s'est ajoutée une météo peu clémente "avec de la brume qui a démultiplié la pollution lumineuse".

Si ce n'est pas la première fois que cela arrive, "on a battu un triste record, plus que ce que l'on n'a jamais vu", a souligné le chargé de mission à la Seor. "Mais ce n'est pas une surprise. Tous les ans on dit ça va arriver."

La Société d'études ornithologiques craint d'ailleurs que si rien n'est fait, cette situation ne cesse de se répéter durant toute la saison d'envol des pétrels, dont le pic est prévu le 20 avril.

La Seor a d'ailleurs alerté la sous-préfecture de Saint-Pierre sur cette situation catastrophique.

Lire aussi - Eteindre les lumières pour que les pétrels volent et vivent

Lire aussi - Éteindre les éclairages pour sauver les jeunes pétrels de Barau

- Que faire si vous trouvez un oiseau échoué ? -

Si vous trouvez un oiseau échoué, contactez rapidement contacter la Société d’études ornithologiques de La Réunion au 02 62 20 46 65. Si personne n’est disponible lors de votre appel, laissez votre nom et votre numéro de téléphone sur le répondeur de l'association.

"Nous vous rappellerons rapidement. Dès lors, nous organiserons ensemble sa récupération dans les plus brefs délais grâce à notre réseau de sauvetage (bénévoles structures relais) opérationnel sur toute l’île", informe la Seor.

En attendant la prise en charge par l'association : mettez l'oiseau dans un carton, dans lequel vous avez fait quelques trous pour lui permettre de respirer et placez-le dans un endroit au calme, à l’abri de la chaleur et du soleil, des chiens et des chats.

www.imazpress.com/redac@ipreunion.com

guest
3 Commentaires
Cilaos man
Cilaos man
1 mois

Suite à un article aussi 'complet' remontant dans le temps , concernant les échouage des pétrels , la première question qui me vient c'est : combien de spécimen faut il pour ne plus considéré l'espèce en voiture de disparition ? Depuis longtemps plein de campagne de sauvegarde ont été mis en place , seront-elles présente encore 10ans ? Plus ?
En 2018, 75 pétrel juvéniles ont été récupérés , contre 600 en 4 soirées en 2024 ! Peut on pensé que les campagnes de protection fonctionne bien ?
Si 600 pétrels tombent , combien de pétrel arrivent à passer le cirque et faire leur vie ? Cordialement

Phil
Phil
1 mois

Honte au maire de Cilaos qui décide de continuer le massacre ! Il faudra s'en souvenir pour les élections futures ...

Zozime
Zozime
1 mois

Cilaos ... le modèle de nout' pay bato FOU ... et la mairie ...???